Le meilleur de Cusco et ses environs

 

Cusco ou le « nombril du monde » en quechua est la porte d’entrée vers la vallée sacrée et le mythique Machu Picchu. Combien de temps y rester ? Que visiter dans la ville et ses alentours ? Nous te partageons nos conseils et bons plans sur cette charmante ville coloniale qui s’est révélée être un véritable coup de cœur.

Que faire à Cusco ?

Ancienne capitale Inca, la ville est une étape incontournable de tout voyageur au Pérou. Architecture, artisanat, vestiges archéologiques, marchés, petits restos sympas… Cusco regorge de pépites et d’activités relax et agréables. Si tu peux, essaie de rester dans le coin au moins une semaine, pour faire les activités sans te speeder et t’imprégner de l’histoire de la région.

Se balader dans ses rues

Découvrir la ville à son rythme, parcourir ses rues tantôt coloniales, tantôt incas… Cette ville fait du bien et l’atmosphère y est agréable.

Pour avoir une vue d’ensemble, rien de mieux que de commencer par un « free tour ». 3h de visite de la ville qui te donneront une idée des endroits où t’attarder. On y a notamment appris que la ville de Cusco avait intentionnellement la forme d’un puma, la plaza de Armas étant son estomac et le site de Sacsayhuaman sa tête.

La Plaza de Armas constitue le cœur de la ville. La majestueuse cathédrale et l’église de la Compañia de Jesus l’entourent harmonieusement, ainsi que des bâtiments coloniaux pourvus de balcons en bois.

Plaza de Armas
Plaza de Armas
Balcons en bois, plaza de Armas
Balcons en bois, plaza de Armas
Plaza de Armas
Plaza de Armas

En remontant la calle Almirante, on arrive sur l’agréable plaza de las Nazarenas. Ensuite, continue ton chemin vers les hauteurs pour découvrir le quartier de San Blas, notre coup de cœur ! Un quartier de ruelles étroites bordées de maisons anciennes, toutes blanches, aux volets et portes colorées. Il s’agit aujourd’hui du quartier bohème de Cusco, peuplé d’artistes et d’artisans, mais aussi de superbes petits restos (voir plus bas la rubrique infos pratiques).

Plaza San Blas
Plaza San Blas

En redescendant vers le centre, passe par la calle Hatun Rumiyoc qui a gardé l’architecture inca et présente des blocs de pierre énormes et parfaitement taillés.

Ne manque pas non plus les plaza del Regocijo, San Francisco, la calle Loreto et le Convento Santo Domingo.

Le plus simple, perds-toi dans les rues de la ville !

Calle Romeritos
Calle Romeritos

Les musées

Cusco n’est pas une ville de musées. Nous avons visité le museo Inka (entrée 10S), un peu vieillot qui présente des collections relatives aux civilisations incas et pré-incas, des momies, quelques crânes trépanés… On a trouvé l’intérêt un peu limité après avoir fait tous les sites du nord Pérou mais il peut s’avérer intéressant si tu viens d’arriver.

Museo del Machu Picchu (entrée 20S)

On y apprend la re-découverte du site par Hiram Bingham en 1911 et des photos de l’époque sont affichées. A l’étage quelques objets trouvés sur le site mais la collection est maigre. Monsieur Bingham serait parti avec les pièces les plus intéressantes, même s’il l’a toujours nié… Franchement déçus par cette visite pas vraiment instructive.

Eglises

Convento San Domingo y templo del Sol Qorikancha (15S)

Il serait dommage de passer à côté ! Les espagnols ont construit ce monastère au-dessus du plus célèbre lieu de l’empire Inca. En effet, selon eux, rien ne pouvait se placer au-dessus de la religion catholique. Tout le temple était recouvert d’or… Ce même or a été largement pillé, fondu…et envoyé sous forme de lingots en Espagne. L’architecture et l’histoire du lieu sont uniques. Il est possible de charger une application sur smartphone avec explications audios pour la somme de 1S. Bien moins cher que les services d’un guide ! Demande au guichet d’entrée.

Convento Santo Domingo
Convento Santo Domingo

 

Convento de la Merced (Entrée 10S)

Convento de la Merced
Convento de la Merced

Il s’agit d’un monastère massif qui contient notamment un ostentoir en or de 22,2kg incrusté de 1518 pierres précieuses et 615 perles dont la deuxième plus grosse du monde… il est d’une valeur inestimable et protégé par des vitres blindées. Intéressant mais pas incontournable selon nous.

Les églises : cathedral del Cusco, Iglesia de la Compañia de Jesus, Iglesia San Blas, museo de arte religioso, iglesia Santa Teresa

Si tu veux visiter ne serait-ce que 2 églises de Cusco, alors il te sera intéressant d’acheter le « boleto circuito religioso » à 30S qui te permet de visiter quasiment toutes les églises de la ville. (Une visite vaut 25S)

Les marchés

Le mercado San Pedro vaut vraiment le coup. Tu y trouves de tout ! Artisanat, fruits, légumes, jus frais, épices, fromages, pain, viande, des gargotes pour manger… mais aussi, si tu fais attention, des fœtus de lama, utilisés comme porte-bonheur et offrandes à la Pachamama lors d’une construction d’une maison.

D’autres petits marchés existent à différents endroits de la ville.

Achats

Beaucoup de boutiques de « luxe » autour de la Plaza de Armas et dans les rues touristiques avec des vêtements en alpaca, des bijoux. Eloigne-toi un peu pour trouver des boutiques vendant de l’artisanat moins cher. Mais attention, beaucoup de vêtements qu’on te vend comme étant du « baby alpaca » s’avèrent être du « maybe alpaca » made in China… Sache que si ton pull en alpaca « brille » à la lumière c’est que c’est du synthétique. Après on a pas encore l’œil pour reconnaître le vrai du faux, du coup on s’est abstenu d’acheter quoi que ce soit… Et aussi pour éviter d’alourdir notre sac !

Les bons petits restos et cafés

Voir plus bas – où manger à Cusco ? Promis, on te file que des bonnes adresses !

Dans les environs de Cusco

Comme précisé plus haut, Cusco est la porte d’entrée vers :

–          les plus beaux sites archéologiques incas de la vallée sacrée

–          la fameuse montagne aux 7 couleurs

–          les treks jusqu’au Machu Picchu comme le Salkantay

–          Le Machu Picchu

Le « boleto turistico general» est le ticket qui te donnera accès à la plupart des sites de la vallée sacrée. Il coûte 130S. Tu peux aussi prendre le « boleto turistico parcial » mais il ne te donnera accès qu’à la moitié des sites. Il est impossible d’acheter les entrées individuellement. Bien entendu, l’entrée du Machu Picchu n’en fait pas partie.


Infos pratiques

Où dormir ?

Les hôtels à Cusco sont plus chers qu’ailleurs et on s’y est pris un peu tard pour réserver. Résultat : on a changé 4 fois d’hôtels. On ne te recommandera que celui où on a passé la nuit retour du Salkantay : le Grial dans la rue Carmen Alto, quartier de San Blas. On a négocié la chambre à 130S au lieu des 160 annoncés. On était au-dessus de notre budget mais que ça fait du bien d’avoir une douche bien chaude, un lit confortable et même du chauffage !! La première fois depuis le début de notre tour du monde. Le petit-dej est inclus et très bon ! Il y avait du gâteau au chocolat et du vrai jus d’orange fraichement pressé. Oui rien de fou en soit mais jusque-là on a fait avec pain sec, beurre mou, confiture de fraise et ersatz de jus avec de la poudre bien chimique…

De manière générale, on a préféré dormir dans le quartier de San Blas, qui regorge de petits restos sympas et à l’atmosphère très agréable.

Où manger ?

Aaaah après (seulement) un mois de voyage, notre estomac français crie déjà famine… Cette semaine à Cusco, on a complètement craqué et on s’est fait plus que plaisir ! Tous les restos cités ci-dessous sont plus que recommandés, fais-nous confiance 😊

Creperia La Bo’M : c’est devenu notre cantine. On y a mangé 6 soirs ! Une petite crêperie dans le quartier de San Blas (encore lui !). De jolies salles mignonettes à l’étage de l’auberge. Grand choix de galettes et de crêpes. Tout est fait avec des produits locaux. Il y a même du bleu-noix, champignons-béchamel… Teste la salade de quinoa !! Copieuse, fraîche et délicieuse !

Les plats de la carte sont entre 15 et 20S. Bon, pas cher et avec une touche française ! Le combo parfait !

Le Buffet Francés : à seulement 20m de la creperia La Bo’M. Ce resto, également tenu par un français -on s’en doute- propose quiches, viennoiseries, pâtisseries et… raclette élaborés avec des produits locaux. La raclette (à 35S) au retour du trek a été bien appréciée ! On recommande !

IMG_4589Museo del Cafe : à 2 pas de la plaza de Armas, ce modeste musée gratuit est surtout intéressant pour ces cafés torréfiés devant toi. On a craqué plusieurs fois pour des cappuccinos, mocaccinos et autre cheesecake au café. Le serveur nous donne à notre deuxième visite un bon de 15% valable sur toute la carte.

Nous en avons profité pour tester un soir l’alpaca, purée, légumes avec sa sauce subtile au café et les gnocchis maison à la sauce tomate. Le tout pour 60S (15€ à 2) avec la réduc. Un régal !

El café de Mama Oli : sur la plazoleta Nazarenas. Ouvert le midi et où l’on peut apprécier quiches, sandwichs et salades copieuses.

Ceviche
Ceviche

El Barra Ceviche : quartier de san Blas à côté de l’église. Un resto spécialisé dans le ceviche présentant une salle minuscule avec un comptoir. D’un côté les 2 gérantes, de l’autre 6 places. Le ceviche est délicieux et à un prix modique (20S).

Si tu veux manger encore plus local, sache que le cuy au four (cochon d’inde – prononcer « couille ») est la spécialité locale. On ne l’a pas goûté pour cette fois, c’est partie remise !

 

 

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s