Ushuaïa et le canal de Beagle, une très belle surprise

Nous arrivons ici à notre toute dernière étape de la Patagonie. Cette région du globe qui nous a tant fait rêver et que nous avons adoré. Pour la symbolique du voyage, après avoir démarré sur l’Equateur à Quito, je voulais rejoindre la ville la plus australe du monde : Ushuaïa, sur l’île de la Terre de Feu. Flavien n’était pas très fan car on avait souvent entendu qu’il n’y avait rien à y faire, que la ville était moche et que c’était très cher. Et bien finalement l’étape s’est avérée être un de nos meilleurs moments du tour du monde ! On te montre comment occuper tes journées dans cette région du globe.

Carte

Que faire à Ushuaïa ?

Il n’est pas tout à fait vrai d’affirmer qu’Ushuaïa est la ville la plus australe du monde, car en face, sur l’île chilienne de Navarino, se trouve Puerto Williams, village de 500 âmes. Mais comme disent les locaux argentins, c’est un village, pas une ville. Nuance ! Et puis Ushuaïa chez nous a un nom mythique !

ushuaia_6

Bon, ce (petit) détail oublié. Tout à Ushuaïa est estampillé « plus austral du monde » ou « fin del mundo », les bars, les magasins, les bières, etc. D’ailleurs le tout est principalement concentré autour de la rue commerçante de l’Avenida San Martín et du port d’où partent les excursions à la journée et les gros paquebots de croisière.

Excursion sur le canal de Beagle

Après notre déception de Punta Arenas, notre objectif était principalement d’observer une colonie de manchots de Magellan.

Quelle agence choisir ? Après avoir pris peur avec les bateaux de croisière, j’ai étudié en profondeur les commentaires de Tripadvisor pour réserver une excursion avec l’une des nombreuses agences. Nous avons finalement choisi Tolkeyen Patagonia Turismo qui a sous-traité le jour J à Rumbo Sur et tout s’est très bien passé ! Mais il existe plein d’autres agences qui ont toutes un kiosque au port et qui ont chacune leurs spécificités dans le détail de l’excursion. Tout dépend de ce qu’on veut faire.

Sache que seule l’agence Piratour est habilitée à faire débarquer les touristes sur l’île des manchots. Elle fait exactement le même circuit que les autres, mais on paie 3 fois plus cher. Et depuis notre bateau, on les a vu de très près, tout en les laissant tranquilles.

Quel est le prix de l’excursion ? Là encore, ceci dépend de l’excursion choisie. Nous avons payé 2557 $Ars chacun pour une excursion de 6h comprenant le faro Les Eclaireurs, l’île des lions de mer, des cormorans et l’île Martillo. Si tu choisis de ne pas pousser jusqu’à Martillo, les prix seront beaucoup moins chers.

Faut-il réserver en avance ? Il y en avait, des énormes paquebots à Ushuaïa, le genre d’immeubles flottants. Malgré cela, il est possible, au vu des nombreuses agences de trouver des places disponibles la veille. Mais si tu as une idée bien spécifique, autant réserver en avance.

Nous avons donc réservé notre excursion incluant l’isla de los pajaros -avec des centaines de cormorans royaux-, l’isla de los lobos -refuge pour les lions de mer-, l’île du faro les Eclaireurs – un vrai phare digne del fin del mundo- et l’isla Martillo où vit une colonie de centaines de manchots Magellan et quelques manchots Papous.

beagle_2
La ville d’Ushuaia entourée de montagnes
beagle_1
La colonie de cormorans devant les montagnes chiliennes au fond
beagle_3
Des pétrels géants

À peine après avoir quitté le port, on se rend mieux compte de la beauté des paysages du canal de Beagle. La baie d’Ushuaïa est en fait entourée de montagnes : la fin des Andes ! Le canal (185km de long) relie le Pacifique à l’Altantique. Sa rive nord est argentine (île de la Tierra del Fuego) et la rive sud est chilienne.

beagle_5
Celui-là avait trop une bonne tête
beagle_7
Le phare « Les Eclaireurs »

beagle_8

La balade en bateau est de toute beauté. On ne sait plus où donner de la tête tellement les paysages sont beaux. Dieu que cette terre est belle ! Le clou du spectacle (pour moi) est arrivé à la fin avec l’observation pendant plus de 30 minutes de la colonie de manchots.

beagle_15
Les manchots de Magellan
beagle_14
Manchot de Magellan, isla Martillo
beagle_16
Au premier plan, 2 manchots papous aux pattes oranges

J’avais l’impression d’être immergée dans un reportage d’Arte. Voir ces petits animaux trop mignons se déplacer, nager, se disputer, était génial. Le bateau a en fait accosté l’île en ralentissant le moteur au maximum et a demandé à tous les passagers de maintenir le silence. Le fait qu’il reste plus de 30 minutes a permis un vrai roulement des passagers et tout le monde en a eu pour son compte.

UN MOMENT MAGIQUE QUI RESTERA GRAVÉ POUR TOUJOURS

beagle_11

Les musées de la ville

Museo de Historia Fueguina

Entrée : 390$Ars. Audioguide français inclus. Petit musée assez bien fait où l’on apprend, étapes par étapes, l’histoire locale en entrant dans des décors représentant les personnages importants de la Tierra del Fuego. On part ainsi des premiers peuples indigènes : les Yamanas, les Selk’nam ou encore les Haush. Puis viennent les explorateurs, les colons et les prisonniers d’Ushuaïa.

h
Le museo de historia fueguina

On connaît tous le nom de « Terre de Feu » mais sais-tu pourquoi l’île est appelée ainsi ?

Tu croyais qu’elle était appelée ainsi en raison de la couleur jaune/rouge de sa terre ou de ses roches ? Que nenni !

A l’arrivée des européens, la région était habitée par des peuples nomades pêcheurs, les yagans, qui vivaient dans des embarcations. Pendant les hivers austraux très rudes, ils avaient pour habitude d’allumer des feux au sein même de leur barque pour se tenir chaud. Cette curiosité intrigua les explorateurs et en particulier Magellan, qui a alors baptisé la région « Terre de Feu ».

Aujourd’hui, tous ces peuples ont disparu du fait de génocides, de maladies importées par les colons, de l’alcoolisme et de l’appropriation de leur terre.

Bref, une petite visite très instructive.

Museo marítimo y del Presidio

Entrée : 600 $Ars. Avant qu’Ushuaïa devienne ce qu’elle est aujourd’hui – ville touristique, principal port d’embarcation pour les expéditions antarctiques, nom mythique -, elle était une terre inhospitalière où fut construit un bagne (el presidio militar). Il fut en service entre 1904 et 1947. On y fit venir les prisonniers les plus dangereux de l’époque, des criminels de droits communs aux prisonniers politiques.

Parmi les criminels de droit commun, il faut citer Cayetano Santos Godino, le premier tueur en série d’Argentine. Surnommé  « el petiso orejudo », (le petit aux oreilles décollées) Godino a été condamné à l’âge de 16 ans pour plusieurs infanticides dont le premier à 10 ans, où il a mis par plaisir le feu à une robe d’une fillette de 5 ans… Son visage inquiétant et l’horreur de ses crimes en ont fait une « légende noire » en Argentine. On peut encore voir la cellule où il finit ses jours.

Il faut dire aussi que la sécurité de la prison n’était pas trop renforcée. En effet, pas de murs infranchissables, ni de barbelés. Seul quelques maisonnettes avec gardes disposées tout autour. Mais les conditions climatiques et l’isolement géographiques suffisaient à ce que le peu qui ait réussi à en échapper fasse demi-tour…

Une partie de la prison a été restaurée, une autre non. On se rend vraiment compte des conditions de détention de l’époque.

Dans la partie restaurée, d’autres musées sont installés : le musée maritime, l’aventure de la conquête de l’Antarctique et d’autres curiosités.

Petit conseil : à l’entrée du musée, il y a des bons pour des chocolats chauds gratuits chez Turista chocolate, un chocolatier de Bariloche, qui a une boutique à Ushuaïa. Profites-en !

Que faire dans les environs d’Ushuaia ?

Laguna Esmeralda : une superbe randonnée accessible à tous

A 20 min du centre-ville en van (450 $Ars A/R), commence le sentier très facile de la laguna Esmeralda. Il est relativement plat, sauf une petite montée de 5-10 minutes. Après le trek du W, on était plus que cramé mais on s’est quand même motivé. Et bien nous en a pris ! Après 1h15 de marche, on arrive déjà (au lieu des 2h annoncées) à la lagune qui est d’un bleu-vert laiteux. L’endroit est -une fois de plus- magnifique et calme. Sur le chemin, on est entouré de sublimes montagnes.

laguna_esmeralda_1
La laguna Esmeralda

On longe plusieurs fois la rivière qui s’écoule de la lagune. On peut même y observer un immense barrage de castors (qui font pas mal de dégâts dans la région). On aura également mis 1h15 au retour.

laguna_esmeralda_3
Les paysages lors de la randonnée

Le parc national de la Tierra del Fuego

Nous n’avions pas le temps d’y faire un tour car nous n’avions que 2 jours pleins sur place (insuffisant !) et nos jambes étant encore sacrément fatiguées après le trek du W dans Torres del Paine, on a privilégié la laguna Esmeralda. Ceci dit, les voyageurs nous ont fait des retours très positifs du parc national et il est idéal pour tous les amateurs de la nature.

Conclusion : si tu hésites toujours à venir à Ushuaïa, c’est que tu n’as pas bien lu l’article. On a adoré ! De plus, c’est la porte d’entrée vers les croisières qui partent en Antarctique. L’occasion de faire d’une pierre deux coups 😊 Même si on a passé notre tour pour cette fois. Le budget en prendrait un sérieux coup. Prévoir au moins 3 jours pleins sur place !

ushuaia_2


Infos et conseils utiles à Ushuaïa

Où dormir à Ushuaïa ?

Edificio Pacifico : Nous avions trouvé un appart hyper moderne qui était à 10 minutes à pied du centre et à deux cuadras d’un supermarché. Vraiment nickel.

Où manger à Ushuaïa ?

Pas de coup de cœur dans cette ville. Nous avons trouvé le rapport qualité/prix très cher. Mais nous avons pris le petit-déjeuner à Tante Sara, avenida San Martin, où les « galletas » et « media-lunas » sont à un prix raisonnable.

Se faire tamponner la ville d’Ushuaïa dans son passeport, c’est possible. Pour cela, il suffit de se rendre à l’office du tourisme et de le demander 😊

Prochaine étape : Buenos Aires !

 


Une réflexion sur “Ushuaïa et le canal de Beagle, une très belle surprise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s