5 jours en Amazonie bolivienne

 

 

Depuis le temps que je rêvais de découvrir l’Amazonie ! Nous avions dans ce tour du monde prévu de la faire au Brésil. Mais après des retours de voyageurs très positifs et un peu d’avance dans notre planning, on décide finalement de changer le programme. Plus de 30% du territoire bolivien est recouvert par de la forêt tropicale et le parc national Madidi est une des plus grandes zones protégées au monde.

Comment y aller ?

La porte d’entrée vers l’Amazonie bolivienne est la ville de Rurrenabaque.

Depuis La Paz, plusieurs options pour rejoindre la ville : le bus ou l’avion.

Le bus met entre 13h et 18h selon les conditions météo. Il coûte 100Bs depuis La Paz. Il passe d’abord par la nouvelle route goudronnée, alternative à la route de la mort, puis après Yolosita sur une piste caillouteuse qui n’en finira plus jusque Rurrenabaque. Par 2-3 fois, on a bien cru qu’on basculait dans le vide tellement le bus se penchait… on a trouvé la route dangereuse et on ne peut que conseiller l’avion !

Comme nous avions fait la route de la mort en VTT la veille, nous avons demandé à la compagnie de bus de nous récupérer à Yolosita, à 3h de La Paz et sur la route de Rurrenabaque. Pour la petite histoire, ils nous avaient donné rdv devant le poste de police à 16h30. Le bus n’arrivera que 2h plus tard. Attendre devant un poste de péage où toutes les voitures s’arrêtent et redémarrent avec leur fumée de pot d’échappement noire n’aura pas été notre meilleur souvenir.

L’avion met 25 minutes. Oui, tu as bien lu. Par beau temps, on voit les montagnes andines se transformer en forêt tropicale. Tu peux profiter de la vue sur l’altiplano et, au loin, le lac Titicaca. Sublime. Si tu t’y prends un minimum en avance, tu ne paieras pas très cher. Ne voulant plus revivre notre trajet aller, on a pris un vol retour sur La Paz avec 3 jours d’anticipation pour 75€ par personne. Encore une fois, privilégie l’avion !

Que faire en Amazonie ?

Il faut savoir qu’à Rurrenabaque, on te proposera 2 types de tours : la pampa et la selva. Par « pampa », entends plutôt savane pourvue de centaines d’animaux dont dauphins roses, crocodiles, singes, oiseaux, serpents, etc. La « selva » désigne la jungle dense où tu observeras plutôt la flore et avec un peu de chance, la faune.

Oiseaux du paradis, Amazonie bolivienne
Hoazin ou oiseaux du paradis, Amazonie bolivienne

Quelle agence à quel prix ?

De nombreuses agences existent à Rurrenabaque. Tu trouveras facilement un tour pour le lendemain pour la pampa. Curieusement, la selva a moins de succès.

Nous choisissons un combo de 5 jours dont 3 dans la pampa et 2 dans la selva avec l’agence Sunset Travel pour 1200Bs par personne soit 150€ chacun, auxquels il faudra ajouter 150Bs de droits d’entrée dans la pampa et 200Bs de droits d’entrée dans la selva. Ce qui fait en tout 1550Bs/personne. Les groupes sont en général composés de 6 personnes en moyenne.

3 jours dans la pampa bolivienne

Arrivés à 4h du matin au terminal de bus, j’ai continué ma nuit sur un banc du terminal pendant que Flavien faisait le guet. Merci !! Puis vers 6h30, on a pris un tuk-tuk vers le centre encore endormi. On s’arrête à la boulangerie française pour déguster croissants et petits pains aux chocolat en attendant l’ouverture des agences. On en a visité 3 qu’on nous avait recommandées puis on a fait notre choix et on est partis dans la foulée pour la pampa !

Jour 1

Depuis Rurrenabaque, il y a 3h de piste jusqu’à Santa Rosa de Yacuma, la porte d’entrée vers la rivière Yacuma. Le chauffeur roule vite et la route est défoncée. Ça devient une habitude mais je ne m’y fais pas ! On prend le déjeuner à Yacuma dans un restaurant puis on rejoint l’embarcadère au bord de la rivière Yacuma où nous attend Chalo, notre guide pour les 3 prochains jours. Nous ne sommes pas seuls, tous les autres groupes partent de ce même point.

Nous mettons les sacs sur la pirogue à moteur et embarquons pour un autre monde. Dès les premières minutes, j’aperçois des formes que je suspecte être des crocos ! Et c’est bien le cas ! Au fur et à mesure de notre avancée sur la rivière, la faune se densifie et se diversifie.

Alligator, rio Yacuma, Bolivie
Alligator, rio Yacuma, Bolivie
Famille de capybaras
Famille de capybaras

Nous verrons des dizaines de familles entières de capybaras (sortes de gros ragondins), des singes, des oiseaux du paradis, des hérons, des dauphins roses, mais surtout des centaines et des centaines d’alligators et de caïmans ! Je n’aurais jamais cru en voir autant.

Caïman, rio Yacuma, Bolivie
Caïman, rio Yacuma, Bolivie

Les 3 heures de bateau défilent à une vitesse dingue et j’ai l’impression de me retrouver en plein cœur d’un reportage animalier sur Arte. On en prend plein les yeux !

Toucan
Toucan, Amazonie bolivienne

En fin d’après-midi, nous arrivons à notre logement. Des maisons de bois sur pilotis en hauteur de la rivière. Notre chambre donne sur la rivière d’où on aperçoit de gentils crocos se dorer la couenne… On apprécie les pilotis ! Après un bon dîner, on repart pour observer les caïmans de nuit. En effet, en pointant la lumière vers eux, leurs yeux ressortent de manière rouge et on se rend compte du nombre incalculable de spécimens dans les eaux de la rivière ! Ça ne donne pas vraiment envie de faire trempette !

Notre logement sur pilotis
Notre logement sur pilotis

Jour 2

Après un bon petit-dej avec pancakes (mmmh), nous partons à la chasse (photo) à l’anaconda. Oui, oui un des plus grands serpents au monde. Même pas peur ! Nous partons à pied et explorons les environs boueux et humides pendant 3 bonnes heures sans rien trouver si ce n’est des peaux de serpent et un caïman enterré dans la boue (oui, oui à 2 mètres de nous). Pris au piège par la saison sèche, il peut attendre jusqu’à 6 mois dans cet état « d’hybernation » le retour de la saison des pluies. Sur le chemin retour, le guide d’une autre agence trouve un anaconda de 2 mètres 50 caché dans les hautes herbes. L’anaconda est un boa constrictor. Il étouffe ses proies et n’est pas vénéneux.

C’est intéressant de le voir en dehors d’un zoo mais en même temps on est en train de l’embêter bien fort. Une fois les photos prises on retourne au campement avant de repartir à la pêche au piranha l’après-midi.

Un héron mangeant un poisson
Un héron mangeant un poisson

Sur le chemin des piranhas, on ne se lasse pas d’observer les nombreux animaux qui vivent autour de la rivière. Novembre est la fin de la saison sèche, le niveau d’eau est au plus bas.

Singe saïmiris
Singe saïmiris, Amazonie bolivienne
Tortues
Tortues sur un tronc d’arbre, Amazonie bolivienne

Tous les animaux se trouvent autour du peu d’eau qu’il reste. Puis on arrive à notre spot de pêche. Chacun pêche d’abord depuis la berge à côté des crocos… On nous donne du fil avec un hameçon accroché sur un bout de bois. On met des bouts de viande de bœuf sur les hameçons. Dès les premières secondes où je mets l’hameçon dans l’eau, je sens que les piranhas mordent dessus. De vrais carnivores, à la hauteur de leur réputation ! J’arrive à en attraper 4 – trop trop fière hehe 😊 Flav, lui n’a pêché que 2 sardines.

Pour le dîner, ce sera piranha au menu ! Bon, on a goûté pour goûter parce que franchement, y’a pas grand choser à becter et trop d’arêtes pour nous !

 

Jour 3

On devait passer la matinée à nager avec les dauphins roses, principale raison de ma venue ici. Mais il pleut des cordes et les dauphins n’ont pas l’air de vouloir être de la partie. Certains touristes sauteront quand même dans la rivière qui est hyper chaude ! Très peu pour moi, vu les crocos aux alentours, je n’ai pas envie de rentrer avec une jambe en moins, merci. Même si absolument tous les guides affirment qu’ils n’attaquent pas. Ça reste des animaux, je ne vois pas l’intérêt de me baigner pour me baigner si ce n’est pas pour nager avec les dauphins. On rentre ensuite sur le campement pour manger avant d’entamer 2h30 de pirogue qui nous ramène à Santa Rosa de Yacuma.

Dauphins roses
Dauphins roses aperçus la veille
Singes hurleurs
Singes hurleurs, Amazonie bolivienne

De là, un chauffeur nous attend avec sa voiture break aménagé pour 5 passagers et nous affirme que, malheureusement, la deuxième voiture étant en panne, nous devrions rentrer dedans à 8 + le chauffeur. 3h de piste défoncée nous attendent. Nous refusons tous et après quelques négociations, il enverra 2 personnes dans une autre voiture. Un chilien de notre groupe demande au chauffeur de nous montrer un paresseux sur la route retour en guise de compensation. Celui-ci accepte. Nous n’avons pas de photo car celui-ci était perché tout en haut de son arbre !

Après 3h, on arrive enfin à Rurrenabaque. Nous passons la nuit ici avant de repartir le lendemain pour la selva.

Sache aussi que certains tours te font enchaîner les 2 et tu repars dans la foulée pour passer 2 nuits en selva. Mais dans tous les cas, tu repasseras par Rurrenabaque. Pour notre part, l’agence nous a avancé tous les frais car plus aucune banque n’avait de billets le jour de notre départ. Cela nous a arrangé de faire un stop d’une nuit en ville. Voir infos utiles plus bas !

2 jours dans la selva

Comme nous te l’indiquions au début de l’article. La selva a moins d’adeptes que la pampa. L’agence n’ayant trouvé personne d’autre, nous embarquons juste tous les 2 pour les 2 jours suivant. Un tour privé pour le prix public ! Top !

Après 3h de bateau dans de sublimes paysages, on arrive au campement qui se trouve non loin de la rivière mais entourée de jungle.

En route pour le parc national Madidi
En route pour le parc national Madidi

On met les affaires dans la chambre et après le déjeuner, on part en randonnée pour 5h ! La végétation est dense et les arbres sont gigantesques.

Jungle bolivienne
Arbre immense dans la jungle bolivienne

Notre guide Julio nous montre les plantes médicinales et on observe plusieurs animaux dont de magnifiques aras rouge et bleu et des singes.

Flore amazonienne
Flore amazonienne

On restera jusqu’à la tombée de la nuit pour écouter les bruits de la forêt tropicale. Nos estomacs à tous les 2 n’étant pas au top, Julio nous préparera une infusion de plantes médicinales.

Après une bonne nuit de sommeil, on se lève aux aurores pour pouvoir écouter les bruits de la selva au matin, qui sont différents de ceux de la tombée de la nuit. Puis on retourne au campement pour un bon petit-dej avant de repartir en randonnée et découvrir d’autres types de plante que la veille. Nous avons goûté à l’eau de la fameuse liane « uñas de gato » ou griffe de chat. Il paraît qu’elle a de nombreuses vertus médicinales ! Tant mieux !

Amazonie bolivienne
Amazonie bolivienne

Nous retournons sur Rurrenabaque en bateau après le déjeuner.

Nous avons adoré ces 5 jours non prévus en Amazonie bolivienne. Jamais nous n’aurions cru voir autant d’espèces d’animaux ! J’ai également adoré me promener dans la forêt tropicale !


Infos utiles

Rurrenabaque

Les banques : attention, les banques ne sont chargées en billet qu’une fois par semaine. Ce qui fait que tous les dimanches/lundis/mardis, il n’y a plus rien qui sort des distributeurs. Fais le plein avant d’arriver sur Rurrenabaque !

Où manger ?

Pains au chocolat à Rurre
Pains au chocolat à Rurre

Pour le petit-déjeuner, une adresse : Panaderia Paris ! Le boulanger est un ancien chef français et il arrive à faire des viennoiseries avec une pâte feuilletée et croustillante à souhait. Un délice ! Le dernier jour on a fait le plein en quiches et autres gourmandises pour anticiper le diner du soir au terminal de bus de La Paz !

Pour dîner, nous sommes allés à Paititi. On a partagé un pique macho à 2, sorte de poutine avec 3 sortes de viande et le jus de mangue est délicieux.

Où dormir ?

Los Tucanes est central, propre et les chambres sont réparties autour d’un patio agréable avec hamacs. Compte 100Bs pour une double avec sdb + petit-dej. Ce dernier étant un peu frugal, je suis allée dans la foulée acheter des pains au chocolat à la panaderia^^

 

 

 

 

 


2 réflexions sur “5 jours en Amazonie bolivienne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s