Sur les traces des dinosaures au parc national de Torotoro

Le parc national de Torotoro offre des paysages variés entre canyon, formations géologiques surprenantes ou grottes souterraines. Le lieu est truffé de fossiles marins et de traces de dinosaures de plus de 65 millions d’années. Il existe de nombreuses possibilités de trekking ce qui en fait une étape très agréable mais on préfère te prévenir tout de suite : la route pour y accéder est totalement chaotique ! À tel point qu’on se demande si on le conseillerait vraiment à des voyageurs… A toi d’en juger grâce aux détails partagés ci-dessous.

Le village de Torotoro

Le village de Torotoro est le point d’entrée dans le parc du même nom. Il s’agit d’un hameau d’un millier d’habitants perché à 2700m d’altitude. Ici, tu seras dé-con-nec-té ! En effet, ce village de la Bolivie profonde ne répond pas encore à la demande touristique. La vie y est « muy tranquila » et il existe un seul point wifi payant. Amène un bon bouquin !

Les excursions du parc national de Torotoro

Tu pourras te lancer dans plusieurs excursions dans les environs mais tu seras obligé de passer par 2 points essentiels. Le premier est le bureau du parc pour payer les droits d’entrée de 100Bs valables 4 jours. Deuxièmement, il est obligatoire de passer par un guide local à 100Bs par excursion. Pour cela, il faut passer au bureau des guides qui se trouve quelques mètres plus haut. Comment ça marche ? Très facile.

1-      Rends-y toi le matin entre 7h30 et 8h à l’ouverture.

2-      Choisis l’excursion de ton choix : par exemple le canyon el Vergel coûte 100Bs (uniquement les services du guide), Ciudad Itas combiné à la Caverna Umajalanta 636Bs car il faut compter le guide + le transport.

3-      Pour diminuer les frais de guide, joins-toi à d’autres touristes intéressés par la même excursion et forme un groupe de 6 maximum. Tout le monde arrive à peu près en même temps au bureau des guides, tu trouveras forcément des gens. Le canyon nous est ainsi revenu à 17Bs chacun et Ciudad Itas/Caverna à 106Bs/pers.

Canyon el Vergel

C’est le site emblématique du parc, il faut compter 5h de marche en tout. On commence le parcours par l’observation de nombreuses traces de dinosaures pétrifiées ! Elles sont parfois tellement nettes que j’avais personnellement du mal à croire en leur authenticité mais si, si, un sauropode par ci, un diplodocus par là. Là encore un carnivore à 3 doigts. Surprenant et intéressant !

On continue ensuite le parcours en passant dans le lit d’un rio où l’on note différentes couches sédimentaires déposées au fil des siècles. Peu après on accède au mirador du canyon. Un arc de cercle transparent surplombe 300m de vide, sujets au vertige, s’abstenir !

Canyon El Vergel, parc national de Torotoro
Canyon El Vergel, parc national de Torotoro

Puis on descend dans le canyon lui-même par un sentier de 800 marches. En bas, on peut se baigner dans les piscines naturelles du rio et prendre sa douche sous la splendide cascade.

La remontée des 800 marches est un peu sportive mais on est bien entrainés depuis le Pérou ! Et on retourne au village par un sentier longeant le canyon.

Ciudad de Itas

Il faut compter 2h de route dans un paysage superbe ! Ciudad Itas n’a rien d’une cité, il s’agit en fait de formations rocheuses dans des gammes de rouge et d’ocre.

Ciudad Itas
Ciudad Itas

On passe par un labyrinthe de cavités creusées par la mer au temps des dinosaures. Encore eux ! Certaines sont tellement grandes et hautes qu’on se croirait dans une cathédrale. La vue sur les alentours est magnifique. La balade dure environ 2h.

Flav et Steph, Ciudad Itas, parc national Torotoro
Flav et Steph, Ciudad Itas, parc national Torotoro
Ciudad Itas
Ciudad Itas

Caverna de Umajalanta

On peut combiner cette visite avec Ciudad Itas car elle se trouve sur le chemin. Ici, on fait de la spéléo dans une grotte où on voit des stalagmites et des stalactites. Mais il y en a peu et ces derniers sont très abîmés, car avant de faire partie du parc national, les habitants du coin se sont amusés à tous les couper. Sans être chauvin, on a beaucoup mieux chez nous au gouffre de Padirac ou aux grottes de Lacave ! On passe par des endroits très étroits, très raides… on se tient à une corde en espérant ne pas lâcher ! Sache que le casque et la lampe sont compris dans le prix. Compter 2h de visite.

Si tu as déjà visité une grotte, pas vraiment d’intérêt de passer par là selon nous.

Combien de jour faut-il passer sur place ?

Passe au moins 2 jours sur place pour pouvoir combiner plusieurs excursions.

Comment aller à Torotoro ?

L’accès se fait depuis la ville de Cochabamba. On souhaite tout d’abord insister sur le fait que la route est complètement défoncée. Il s’agit d’une piste caillouteuse et cela fait deux ans que des travaux ont lieu pour l’asphalter… bon on n’a pas vraiment vu les progrès en passant… 5h de route dans ces conditions, oui, oui !

Le plus simple : les minibus. Ils partent chaque heure (enfin… dès qu’ils sont pleins) depuis le Pasaje Pirai pas loin de l’avenida de la Republica et coûtent 35Bs. En général, si tu demandes à un taxi de t’amener aux colectivos vers Torotoro, il saura où te laisser.

Où dormir à Torotoro ?

Il existe de nombreux hostals bons marchés mais le confort est proportionnel au prix. Nous avons dormi à l’hostal Charcos recommandé par le Routard… mais pas par nous ! 80Bs pour une chambre double au lit peu confortable, peinture qui tombe, une sdb où la douche et les toilettes sont au même emplacement, des prises électriques au niveau de la douche, sans parler des câbles qui pendouillent au-dessus de l’eau… Non vraiment, il y a sans doute mieux !

Où manger à Torotoro ?

Evite le marché central : plusieurs voyageurs s’y sont intoxiqués. Fais également attention au reste : du poulet a voyagé avec nous à l’aller pendant 5h à environ 30 degrés et a atterri dans le premier hostel à côté de l’arrêt de minibus…

Un endroit : Como en Casa. Attention, ils ne servent plus après 20h. Tu auras le choix entre 2 plats et si tu as la chance d’avoir la côte de bœuf, on te demandera la cuisson. Le tout pour une somme modique.

 

 

 


2 réflexions sur “Sur les traces des dinosaures au parc national de Torotoro

  1. Salut les copains, merci encore pour les recommandations. Très appréciées ! On vient de sortir de Toro Toro, c’était vraiment génial. Nous aussi, nous avons préféré la Ciudad et le Vergel !

    Pour le marché central, on peut y manger sans trop de risques, à condition de choisir ses plats. Je crois que la réputation du marché vient du fait qu’il est plus payant pour les restaurants locaux si les touristes n’y vont pas. Como en Casa, nous avons beaucoup apprécié aussi.

    La route pour s’y rendre n’est pas si pire, lol. C’est long, ça tape, mais c’est la vie en Bolivie ! Je crois qu’elle vaut la peine, le parc est à couper le souffle !

    On continue de vous lire !

    J'aime

    1. Coucou, merci pour ton commentaire ! Nous avons des amis qui ont mangé au marché juste avant de prendre le combi et qui ont souffert d’intox toute la nuit… Donc oui, il faut savoir choisir ses plats, quand on a la chance d’avoir du choix^^ Pour la route, c’est sûr que c’est la Bolivie mais une semaine avant notre passage, il y a eu un accident de combi avec 2 morts et de nombreux autres crèvent les pneus sans aucune solution de secours… On préfère donc laisser les gens faire leur choix 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s