Laguna Wilcacocha, une rando d’acclimatation idéale

Passer de zéro à 3100m. On le sent ! Alors avant de s’aventurer dans des treks de folie, il faut s’acclimater. Pour cela, rien de mieux que le trek de la lagune de Wilcacocha.

C’est près de Huaraz, c’est haut mais pas trop, ça monte mais c’est gérable, il n’y a pas de droit d’entrée car la lagune se trouve du côté de la Cordillère noire et en plus, la vue de la haut est superbe !

Comment y aller ?

Rien de plus simple. Prendre le combi n° 10 sur l’avenue Confraternidad Internacional Oeste en direction de Lima. Demander à se faire déposer au Puente Santa Cruz. Le trajet dure environ 20 min et coûte 1NS. Autant dire presque rien !

Quelle hauteur ?

On part du puente qui est à la même hauteur que Huaraz (3100m) et la lagune se trouve à 3700m. Soit 900m en dessous des lagunes Churup et 69.

La rando

Une fois arrivée au Puente, il suffit de le traverser et de continuer sur la piste pour véhicule. Arrivé au premier village, les locaux te diront très certainement que tu n’es pas sur le bon chemin pour la lagune. En fait, il y a 2 chemins : une piste en lacet qui monte doucement mais sûrement, empruntés par les (rares) véhicules et un chemin plus pentu et plus court en distance avec des cailloux, des marches et tutti quanti.

Fraichement arrivés avec des poumons pas tout à fait habitués (ok j’ai vraiment galéré), on a choisi de rester sur la piste en lacet alors qu’un groupe de britanniques a décidé de prendre le chemin court et pentu. Résultat : on est arrivé avant eux au sommet. Pas de risque de nous perdre malgré le manque d’indication, il n’y a qu’un « carrefour » où il suffit de prendre à droite.

Pas de signe de soroche pour nous, le souffle manque mais pas de mal de tête, ni de tournis, ni de maux de ventre. Ouf !! On pense bien à boire régulièrement et on fait beaucoup de pauses. Si certains symptômes de soroche se manifestent, qu’une seule chose à faire. Il faut redescendre, prendre son mal en patience et se re-po-ser !

Après 2h30 de montée, nous voilà enfin au sommet ! Joie intense ! Et dire qu’on va enchainer avec des treks à 4600m, ça me fait un peu peur mais d’autres y arrivent alors pourquoi pas moi ?

Bon, on voit un étang sympa, des canards, des lamas, des cochons, des moutons mais on se demande où est la lagune ? En fait, c’est ça. Un peu déçus par contre la vue sur la Cordillère blanche en face avec ses sommets enneigés est splendide. Du coup, on casse la croûte là-haut. On commence à avoir un aperçu de ce qui va nous attendre les prochains jours. Ça promet !

Laguna Wilcacocha
Laguna Wilcacocha

Pour redescendre, on a choisi de passer par le chemin pentu. Il faut dire que c’est plus facile dans ce sens. Une fois arrivés sur la route après le pont, on reprend n’importe quel transport direction Huaraz et le tour est joué.

Vue sur la Cordillère Blanche
Vue sur la Cordillère Blanche

On se sent prêt pour attaquer plus gros, le lendemain on ira à la laguna Churup !

En tout il nous aura fallu 5h aller/déjeuner sur place/retour.

IMG_4233


Une réflexion sur “Laguna Wilcacocha, une rando d’acclimatation idéale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s