Escale à Jakarta ? Voici comment s’occuper

Qu’on se le dise tout de suite : si tu peux éviter Jakarta, fais-le. On nous l’avait pourtant dit mais comme on a atterri un soir à 21h, on n’a eu d’autre choix que d’y rester une nuit. Pire, tous les trains des deux jours suivants partant vers Yogyakarta étaient pleins, ce qui nous a obligé à rester 3 jours complets dans la capitale indonésienne. (On aurait pu prendre le bus, mais le trajet est vraiment inconfortable : route défoncée, bus lent, chauffeur roulant comme un cinglé…)

Nous voici donc dans la capitale de l’Indonésie, le dernier pays de ce tour du monde. Une chose est sûre : en voyage, le temps passe à une autre vitesse. Il nous semble que c’était hier qu’on embarquait pour notre vol pour Quito. Mais nous voilà coincés à Jakarta qui a la réputation d’être une ville anarchique, polluée, saturée et dénuée d’intérêt.

Lors de notre visite en juillet/août 2019, 1€ = 16 000 roupies indonésiennes

Que voir à Jakarta ?

Jakarta est une ville immense, première agglomération d’Asie du Sud-Est en terme de nombre d’habitants. Malgré cela, pas grand-chose à y faire. Mais si comme nous, tu aimes bien voir les choses de tes propres yeux, alors voici les points intéressants.

Comment s’habiller à Jakarta ?

L’Indonésie est un pays de confession musulmane en majorité (seule Bali est hindoue). Les femmes portent le voile et se couvrent bras et jambes peu importe la température… Jakarta étant une ville très peu touristique, les locaux ne sont pas habitués à voir des femmes aux bras et jambes nues. Pour être tranquille, il vaut mieux porter un pantalon et un T-shirt. Mon premier jour de visite, je portais un short et je ne me sentais pas des plus à l’aise…

Dans les endroits plus touristiques, on est un peu plus libre mais il convient d’adopter une tenue respectueuse de la culture locale.

Dans le nord de Jakarta

Kota, anciennement vieille ville de Batavia

Elle a été pendant un temps le centre du pouvoir colonial néerlandais. Aujourd’hui, une seule place est agréable : la place Taman Fatahillah. Quelques bâtiments corrects et surtout le Cafe Batavia, un resto un poil chic (surtout les prix) qui a conservé l’architecture de l’époque.

De la place part une rue piétonne plutôt agréable et animée. Mais dès qu’on part vers le nord, on se rend compte que tout ce qu’il reste de cet âge d’or sont des bâtiments délabrés, des canaux nauséabonds remplis de détritus…

Museum Bank Indonesia

(Entrée : 5000 idr = 0,33€) Dans le quartier de Kota, on peut passer voir le Museum Bank Indonesia dont l’architecture art-déco est intéressante. Le contenu du musée est lui discutable : orienté autour de la création de la monnaie indonésienne et quelques courts textes sur le commerce des épices.

jakarta_08
Bon courage pour traverser !

Sunda Kelapa

L’Indonésie a été pendant un temps une colonie néerlandaise où transitaient des bois précieux et des épices. Quelques entrepôts datant de cette époque ont été restaurés et accueillent le musée maritime (entrée : 5000 idr = 0,33€). L’intérêt du musée est très limité mais les bâtiments sont sympas.

jakarta_13
Le musée maritime dans les anciens entrepôts d’épices

Dans le centre de Jakarta

Le centre se situe au niveau de la place Merdeka.

jakarta_10
Monument de la place Merdeka

Museum Nasional

(Entrée : 10 000 idr = 0,66€) Il comprend des statues millénaires, des sections consacrées aux origines de l’humanité en Indonésie, aux traditions indonésiennes, etc. On l’a trouvé un peu généraliste mais il a le mérite de faire passer le temps.

jakarta_09
Le Museum nasional

La mosquée Istiqlal

(gratuit) De l’autre côté de la place, impossible de rater la plus grande mosquée d’Asie du Sud-Est. Elle peut accueillir jusqu’à 200 000 fidèles ! Après avoir signé un registre et s’être fait rhabiller de la tête aux pieds (j’étais pourtant déjà en T-shirt/pantalon), on peut la visiter gratuitement. Bon là encore, à part les dimensions immenses, on ne lui a rien trouvé de fou-fou.

L’Eglise Emmanuel

Une église un peu austère non loin de la mosquée. On y a appris que le christianisme est la deuxième religion d’Indonésie avec 10% de la population. Les musulmans sont 88% alors que les hindous ne sont que 1,5%.

DCIM100GOPRO
L’église Emmanuel

Infos utiles

Comment partir de Jakarta ?

Le site Tiket.com permet de réserver les billets de train et de bus avec une commission ridicule pour les cartes étrangères (de l’ordre de 10 000 IDR soit moins d’1 euro).

Le train est le moyen de transport le plus sûr. Le réseau n’est développé que sur l’île de Java.

Où manger, où dormir à Jakarta ?

Pas vraiment de lieu à recommander. Par contre pour le bien de ton sommeil, essaie de choisir un hôtel loin d’une mosquée. Tous les matins à 4h, l’imam chante la prière…

 

 

 

 

 


Une réflexion sur “Escale à Jakarta ? Voici comment s’occuper

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s