Vang Vieng, l’autre mini baie d’Halong terrestre, au Laos !

Après Luang Prabang et 5h d’un mini-van correct nous arrivons à Vang Vieng. Comme toujours, il faut négocier avec le chauffeur qui souhaite nous déposer au milieu du village alors que la dépose à l’hôtel (sur sa route) était prévue dans le contrat… mais bon on commence à s’y faire !

Nous découvrons des paysages qui nous font beaucoup penser à Tam Coc. Les environs de la ville sont jonchés de pics karstiques, de grottes et de lagunes aux eaux turquoises.

Le tubing, activité phare de Luang Prabang

La ville est connue pour faire la chouille et pour le tubing. Qu’est-ce que le tubing ? Cela vient de l’anglais « tube » qui signifie chambre à air. En fait l’activité phare de la région consiste à descendre la rivière sur des bouées qui ne sont autres que des chambre à air de camions. Le rythme est plutôt lent et le principal intérêt (outre se rafraichir par ces chaleurs extrêmes) est de s’arrêter dans un ou deux bars le long de la rivière et de faire la fête. Autrefois il y en avait beaucoup plus et la majorité des gens sortaient de là complètement cuits. Le soucis c’est qu’il y a eu des morts. Les autorités ont donc serré la vis et fermé la majorité des établissements… mais pas tous. Si l’activité s’est assagie, le but de l’expédition n’a pas changé. N’étant pas très fanas de voir des filles à moitié dénudée (et vraisemblablement bien attaquées) boire l’urine d’étrangers sur un bar pour se rendre intéressantes (expérience vécue par des amis anglais rencontrés quelques jours plus tard)… on a passé notre tour. Après à chacun sa façon de s’amuser !

Nous, nous sommes partis à la découverte des alentours

Nous louons donc un scooter (80 000 + 20 000 kips d’essence) et partons vers l’ouest. Nous passons un petit pont en bois où l’on s’affranchit du droit de passage (10 000 Kips).

Dans les environs de Vang Vieng

Le mont Pha Ngeun (entrée 10 000 Kips)

Un des sommets de la région d’où l’on jouit d’une superbe vue à 360° sur la vallée entourée de ses falaises karstiques. Bon le point de vue se mérite. Il est 9h du matin et il fait déjà horriblement chaud. On sue rien qu’à rester immobiles à l’ombre. Alors monter les escaliers bien raides pendant une trentaine de minutes… On te laisse regarder les photos. Autant dire que même dans un sauna on transpire moins ! Qu’importe, la vue est vraiment sympa !

Youpi ! C’est aussi la première vraie rando que je fais sur un sentier abrupt et rocailleux depuis mon entorse.

vang_vieng_06
La vue depuis le sommet du mont Pha Ngeun
vang_vieng_07
Flavien n’a pas pris de douche, je répète: Flavien n’a pas pris de douche…
vang_vieng_08
La vue de l’autre côté, un peu d’ombre, ça fait du bien !

Blue Lagoon et la grotte de Tham Poukham (entrée 10 000 Kips)

Nous poursuivons notre chemin jusqu’à la blue lagoon et sa grotte. On pensait en avoir fini avec la grimpette après le Pha Ngeun… Douce illusion. La grimpette est sèche. La grotte est en effet assez grande et contient un bouddha à l’intérieur. En revanche, la grotte n’a rien de bien impressionnant (comme la majorité des grottes visitées sur le chemin). La grotte se poursuit sur quelques centaines de mètres et permet de ressortir plus bas. Il faut une bonne lampe torche car, passé la première salle, l’obscurité devient totale. De même, avec l’humidité et les roches polies par les touristes, ça glisse sérieux. Évite les tongs et prévois de bonnes chaussures.

Quant à la blue lagoon, les eaux sont en effet magnifiques. Cependant on regrette ses abords bétonnés, son aménagement type piscine municipale et sa trop forte fréquentation.

vang_vieng_09
La blue lagoon, et ses nombreux touristes chinois

Les autres blue lagoons et la campagne de Vang Vieng

Nous reprenons la route vers blue lagoon 3. Enfin la route… disons la mauvaise piste. Les rizières et les montagnes karstiques nous accompagnent. C’est superbe. Nous croisons des buffles d’eau et je passe 5 bonnes minutes à les observer. Ils sont en pleine thalasso-thérapie, bain de boue, à se refroidir. Ils ruminent et toutes les vingt secondes, quand ils ont trop chaud, plongent la tête sous l’eau pour se rafraichir. Je m’éclate à les regarder.

vang_vieng_10
La campagne laotienne autour de Vang Vieng
vang_vieng_12
Leurs têtes méritent bien un gros plan 🙂

Une fois arrivés au blue lagoon 3, on fait le même constat que pour le premier ! Les eaux sont belles mais les aménagements, la fréquentation et le prix nous fait reprendre la piste, en bien meilleur état côté sud, pour Vang Vieng. L’occasion de réadmirer ces superbes paysages.

DCIM100GOPRO
Petite pause « maps.me » pour prendre le bon chemin

Nous n’avons pas fait la boucle Est car en fin de saison sèche la cascade Kaeng Nyui ne ressemble plus qu’à un filet d’eau.

Quant au nord, nous avons eu la chance d’admirer les paysages en arrivant en bus. Il existe un camp de recueil d’éléphants qui est apparemment éco-responsable et semble valoir le détour !

Bilan : nous avons bien aimé les environs de Vang Vieng mais ce qui est dommage est que n’importe quel endroit naturel sympa est commercialisé. Parking payant et droits d’entrée sont de rigueur. A force, ça devient un peu énervant. La ville en elle-même n’a absolument aucun intérêt. Si tu n’as pas trop le temps, tu peux largement sauter cette étape. La boucle de Thakhek au sud est bien plus jolie par exemple.


Vang Vieng : infos utiles

Où dormir à Vang Vieng ?

Pas de recommandations sur la ville.

Où manger à Vang Vieng ?

Dans Vang Vieng : Amazon Cafe : certes c’est une chaîne mais les cafés sont bons et la salle est climatisée ! Sinon en face il y a une petite gargotte qui fait aussi de bons cafés, moins chers, mais pas de salle climatisée…

Juste avant blue lagoon sur la gauche : Sao Lao restaurant: si tu souhaites soutenir ce programme humanitaire qui contribue à l’éducation des villageois, au développement de leur écologie, c’est la bonne adresse. La nourriture laotienne y est très bonne et tu trouveras des jeunes pour te présenter ce beau projet. Chaque repas pris ici contribue à son financement et ça ne coûte pas plus cher qu’un restaurant classique. En tout cas c’est moins cher que le resto touristique de blue lagoon (remplis de touristes chinois qui parlent forts), c’est bon et c’est pour la bonne cause…

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s