Huê, immersion dans l’ancienne cité impériale

Pour une fois, on ne vient pas ici que pour les alentours… La ville de Hue se divise en deux parties : la ville nouvelle, au sud de la rivière aux parfums et la vieille ville, au nord. Cette dernière a été un vrai coup de cœur pour nous ! Pourquoi ? Parce qu’elle y renferme l’ancienne cité impériale qui est juste incroyable à visiter. En la parcourant, on replonge dans le passé des différents empereurs de la dynastie Nguyen et on se prend à rêver de grandeur. D’ailleurs, elle a été classée au patrimoine mondial par l’Unesco. Mais ces empereurs voyaient encore plus grands ! Ils construisaient de leurs vivants leur mausolées qui s’avéraient être des résidences secondaires. Ils sont éparpillés à quelques kilomètres de Hue et valent également le déplacement.

Un peu d’histoire

La ville de Huê n’est réellement entrée dans l’histoire qu’à partir du XVIIème siècle lorsque l’ (un des) empereur(s) Nguyên en fit la capitale de sa dynastie. Elle le resta officiellement lors de la colonisation française même si (officieusement) tout était régi depuis Saïgon. Les empereurs avaient alors plus un rôle figuratif que politique. Située près de la DMZ (zone démilitarisée), elle a été occupée par le Vietcong et lourdement bombardée par l’aviation américaine. Les 2/3 auraient été détruits. On n’ose imaginer ce à quoi cela pouvait ressembler !

Nous découvrons une ville assez tranquille et pas très jolie de prime abord. Mais son calme et la vieille ville font de cet endroit une étape très agréable où l’on peut facilement passer deux jours.

Que voir à Hue ?

La citadelle

Avant d’arriver à la cité impériale, il faut traverser la rivière aux parfums (appelée ainsi pour toutes les plantes odorantes qui la bordaient) puis franchir les douves et les murs de fortification Vauban (petite touche française) de la citadelle, avant de devoir s’attaquer aux murs d’enceinte de la cité impériale eux aussi entourés de douves (à se demander s’ils n’étaient pas paranos ces empereurs !).

Toute la vieille ville se trouve dans l’enceinte de la citadelle. Mais autant le dire, ayant été massivement bombardée, il ne reste plus grand-chose à voir à part le musée des antiquités royales et la cité impériale.

Le musée des antiquités royales (gratuit)

Il s’agit en fait de l’ancien palais royal transformé en musée. Outre une belle collection d’objets datant de la dynastie Nguyen, la visite vaut le détour pour l’architecture et les détails décoratifs du bâtiment. Des incrustations de nacre ornent la plupart des piliers et décors en bois. C’est magnifique. Petit bonus, le jardin autour est reposant et agréable.

hue_01
Musée des antiquités royales

La cité impériale

À savoir : il existe un ticket combiné valable 3 jours qui permet de visiter, en plus de la cité, un ou plusieurs tombeaux impériaux situés aux alentours de la ville (on en parle plus bas). Comme c’était au programme c’est ce que nous avons pris. Coût : 360 000 VND par personne. Pas donné mais ça vaut définitivement le coup.

Prévoir une demi-journée pour visiter la cité ! Nous sommes arrivés assez tard et hésitions à reporter la visite au lendemain pour en profiter pleinement. Nous posons la question à la vendeuse de billet qui nous regarde incrédule : « 2h ? Vous avez largement le temps ! ». On fonce !

hue_02
Une des portes de la cité royale

La cité impériale se présente comme une véritable ville dans la ville avec son palais, ses résidences impériales, ses jardins, ses espaces de prière, etc. Il y a également les résidences pour la reine-mère, pour la femme, pour les concubines, la cité pourpre interdite… on n’en finit plus !

hue_03
La porte du midi de la cité, unique point d’entrée

Une fois passé la belle porte du Midi (unique point d’entrée), on découvre deux grands bassins bordés d’arbres et au loin, le palais du trône qui est superbe. La toiture extérieure est typique de cette époque avec les tuiles rondes. L’intérieur est composé de colonnes de bois sculptées. La charpente est décorée… C’est ici que l’empereur officiait.

hue_04
La porte du midi vue depuis l’intérieur de la cité
hue_05
Les tuiles rondes caractéristiques de la cité impériale

Derrière le palais, se trouvent les ruines de la cité pourpre interdite. Elle était réservée à l’empereur, à ses femmes, ainsi qu’aux eunuques et aux concubines… Malheureusement, c’est une des parties de la cité qui a le moins bien survécu aux guerres. Il ne reste que les maisons mandarinales et la salle des banquets royaux.

Pour la petite histoire, certains empereurs ont pu avoir jusqu’à 100 concubines et 142 enfants. Bien sûr on a perdu Flavien à la première moitié de l’histoire. Il faut avoir une sacrée forme ! Malheureusement l’empereur en question est mort prématurément… on se demande bien pourquoi !

Naïvement on pensait que la visite s’arrêtait là. On aperçoit en effet des murs sur les côtés et on pensait que c’était ceux de l’enceinte… que nenni. On y trouve une route et, de l’autre côté, de nombreux autres bâtiments, palais… On regarde l’heure et on commence à maudire la bonne femme du guichet ! On n’aura jamais le temps de tout faire. Nous visitons le palais de la reine-mère et ses jolis alentours. On continue avec le palais de la longue longévité, la porte de la vertu et le temple du culte des empereurs Nguyen. La nuit commence à tomber mais personne ne nous pousse vers la sortie, nous en profitons pour poursuivre avec la porte nord et son pavillon (inutiles), le pavillon de lecture, le théâtre royal et sortons enfin par la porte de l’humanité. Il fait nuit ! C’était magnifique ! Remplis de jardins et autres petits coins de paradis ! On regrette juste de ne pas avoir eu plus de temps !

hue_08
La résidence de la reine-mère… on s’en contenterait !
hue_09
La résidence de la grand-mère de l’empereur

Que faire autour de Hue ?

Pour visiter les alentours de Hue, plusieurs possibilités. Ou tu passes par une agence (comme d’hab, c’est cher, c’est blindé de touristes, mais y’a un guide…), ou tu loues un scoot (la meilleurs solution selon nous) pour 5€ la journée ou tu es un peu timbré et tu y vas en vélo. Mais alors il faut être prêt à pédaler sous la fournaise, à tel point que ça n’est plus un exercice sportif mais du masochisme. Pourquoi ? Premièrement, tu vas affronter le trafic routier… pardon, le bordel routier vietnamien. Ici, pas de priorité, de cédez le passage et autres civismes… non, ici c’est au plus gros, au plus rapide et au plus inconscient qui passe… Deuxièmement, tu aimes le sauna en mode prolongé à 90°C ? Si oui, alors ici, il est même garanti sans bassin d’eau glacé… non, tu as même le supplément four à chaleur tournante avec odeur de pots d’échappement… Sans déconner, il fait (en tout cas en avril-mai lors de notre passage) une fournaise à peine supportable en scooter. En vélo, on est plus lent, on reste donc plus longtemps sous la chaleur, le risque d’insolation est réel. Les pentes deviennent vite des montagnes impossibles à grimper (sans parler du fait qu’il n’y a pas de vitesses sur ces vélos made in China)… À toi de faire ton choix, mais on t’aura prévenu 😊

Nous avons donc loué un scooter (120 000 + 60 000 VND d’essence) et partons tôt le matin pour éviter la chaleur écrasante. Nous commençons par le tombeau de Tu Duc avant de poursuivre vers celui de Minh Mang et de Khai Dinh.

Les tombeaux impériaux

Dans la philosophie bouddhiste, le plus important n’est pas la vie mais ce qui vient après. Selon les vietnamiens, les morts continuent d’avoir les mêmes besoins dans l’au-delà : boire, manger, se distraire… C’est pourquoi les empereurs construisaient (et pour la plupart…profitaient de) ces tombeaux de leur vivant. Ils venaient administrer et se reposer ici en compagnie de leurs concubines. Une fois morts, cette résidence secondaire devenait leur havre de paix (éternelle).

Minh Mang

Le deuxième empereur de la dynastie et un des rares à ne pas avoir vu son œuvre achevée, probablement décédé à cause des (trop) nombreuses sollicitations de ses 300 concubines qui lui ont donné… 142 enfants ! (L’horreur totale)

hue_13
L’entrée du tombeau de Minh Mang

Ce tombeau est l’exemple parfait de l’architecture type du tombeau impérial. Parfaitement alignés sur un axe défini par la géomancie (ici 700 m de long) s’enchainent le portique d’entrée, le pavillon de la stèle (espèce d’autobiographie de l’empereur et de son règne), une porte, le temple de culte du roi, le pavillon de l’empereur et enfin son tombeau. Ceci au milieu d’un parc de 48 ha entouré de lacs artificiels.

hue_14
Une des portes du tombeau de Minh Mang
hue_15
Le parc n’en finit plus !

Tu Duc

Le premier visité et notre préféré. Il est immense. Il ne respecte aucunement le plan traditionnel du tombeau (comme on peut le voir à Minh Mang). Ici tout est disséminé dans un superbe petit parc aux nombreux frangipaniers en fleurs autour d’un joli petit lac artificiel… bel havre de paix pour un empereur qui a connu des moments difficiles.

hue_10
On retrouve les tuiles rondes caractéristiques de l’architecture de cette époque
hue_12
Les frangipaniers en fleurs ajoutent un charme supplémentaire à l’ensemble

hue_11

Khai Dinh

Ce tombeau rompt également avec l’architecture type et les espaces verts, tout en en conservant les éléments principaux (stèle, tombe…). Ce mausolée est construit sur une colline qui domine la vallée. Le béton a largement utilisé (et oui on est dans les années 30). Il parait même que pour financer ce projet, l’empereur (un brin mégalo) aurait augmenté les impôts de 30%. On ne s’étonnera donc pas vraiment qu’il n’ait pas été très apprécié du peuple… Dedans, c’est vraiment le comble du kitsch à la déco sur-chargée.

hue_17
Le tombeau de Kai Dinh
hue_18
Le bâtiment principal de Kai Dinh

Le waterpark abandonné et les autres temples

La pagode Thien Mu : pas incontournable mais le jardin est agréable. La pagode est d’un intérêt relatif mais on peut apercevoir une vieille auto ayant appartenue à un des moines qui s’est immolé pour protester contre l’autorité du régime communiste.

hue_22
L’entrée de la pagode Thien Mu

Temple de la littérature : fermé lors de notre passage. Mais il paraît qu’il vaut le coup d’oeil. Il se trouve quelques centaines de mètres à l’ouest de la pagode Thien Mu.

Il existe aussi un waterpark abandonné qui peut être pas mal pour faire des photos un peu sympas. Mais il n’était pas vraiment sur notre passage et la chaleur nous a vite découragé de faire le détour.

hue_21
Des paysans derrière un champ de lotus autour de Hue

Bilan : On aura vraiment adoré notre étape à Hue car pour la première fois depuis le début de notre voyage au Vietnam, on a pu découvrir des vestiges historiques datant de l’avant-guerre. La cité impériale autant que les tombeaux valent le coup d’y passer deux jours pleins.


Où dormir à Hue ?

Sunshine hostel 3 : Chambres doubles un peu sombres à la propreté relative à 300 000 VND. Il a l’avantage d’être très bien situé, à distance respectable de la citadelle, proche des restaurants et dispose d’une petite piscine sur le toit, bien agréable par ces chaleurs.

Où manger à Hue ?

Madam Thu : Juste en face de notre hostel sur la route principale. Ensemble de spécialités vietnamiennes à petits prix. L’occasion de goûter à tout et le personnel explique (dans un anglais limité) les étapes à suivre. Possibilité de prendre des menus regroupant plusieurs spécialités… histoire de faire un tour rapide de la gastronomie locale.

Cococlub snack : Restaurant détenu par un Français. Ne pas se fier à la déco extérieure américaine. Les pizzas sont correctes. Happy hour et billard permettent de profiter des lieux.

Où boire un bon café glacé ? On a sans doute bu notre meilleur café glacé de tout le Vietnam dans le 912 Factory Bar juste à côté de l’agence Thesinhtourist… et pas cher du tout !

hue_29
On adore les délicieux « cafés Saigon » ou cafés glacés

 

 

 

 

 

 


Une réflexion sur “Huê, immersion dans l’ancienne cité impériale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s