Le barrage d’Itaipu, deuxième plus grand du monde

Construit entre 1975 et 1982, ce barrage aux dimensions énormes est situé à la frontière du Paraguay et du Brésil sur le lit du fleuve Paraná. C’est un projet commun aux deux pays. Ce barrage, le deuxième plus puissant au monde, est celui qui a produit le plus d’électricité jusque-là à l’échelle internationale.

Itaipu_3
Le fleuve Parana

Quelques chiffres

Les chiffres sont impressionnants, réservoir de 187 km de long, couvrant une superficie de 1350 km² et profond de 200 m. Le béton nécessaire à sa construction aurait permis de construire 200 stades de foot. L’acier utilisé est équivalent à 380 tours Eiffel… On y croit à peine. Certes ça reste un barrage, il est juste (un peu) plus gros que le barrage Chastang (si, si il existe bien en France), mais ils n’ont jamais été bien épais dans cette famille !

Steph, pas très motivée par la visite, nous a sagement attendu à l’hôtel pendant que Célia, Ségo et moi, sommes partis à l’assaut de ce géant de béton. Nous avons pris le circuit spécial (un peu plus cher) qui permet de visiter l’extérieur et l’intérieur pendant 2h30 pour 85 Rs. Mais au final, on ne perd pas grand-chose à visiter juste l’extérieur pendant 1h30 et c’est moins cher !

Itaipu_4
Ségo et Célia devant l’entrée digne d’une cathédrale
Itaipu_9
Flavien devant les conduits de canalisation d’eau

On commence par la visite extérieur où on découvre que les ingénieurs ont redoublé de technique pour alléger l’édifice (heureusement). On a l’impression d’entrer dans une cathédrale et c’est encore pire quand on se penche pour admirer sa profondeur ! Quand on sait qu’il n’y a que 10 m de béton qui nous sépare de ces tonnes d’eau, ça fait réfléchir !

Itaipu_7
Plongée dans les entrailles du barrage

Si le principe reste le même que nos barrages français où l’eau est canalisée pour entraîner les turbines génératrice d’électricité, tout est ici plus grand !

La visite spéciale nous fait passer par la salle située au-dessus des turbines, on a pu y voir tourner un axe (youhou !), puis par la salle de contrôle, divisée en deux et séparée par une ligne jaune… frontière entre les deux pays. Pas de douanes ici c’est bien pratique ! Chaque pays a son secteur de contrôle et gère 10 turbines. Des conventions existent pour racheter l’électricité produite par l’autre en cas de besoin et c’est quasiment immédiat, gros avantage de l’hydroélectrique.

Itaipu_5
La salle de contrôle

Il y a donc 20 turbines au total qui pèsent chacune 3300 tonnes et permettent chacune de produire 700 MW, à peu près l’équivalent d’un réacteur nucléaire français ! Au final ce barrage produit 90 TWh annuellement, ce qui permet tout de même de couvrir 20% des besoins électriques du Brésil et 90% de ceux du Paraguay ! C’est dire ! Et c’est propre… enfin presque, car pour le construire, il a fallu déforester 700 km² et ensevelir les chutes de Sete Quedas, les plus grandes chutes du monde, réputées plus belles qu’Iguazu ! Rassure-toi, il paraît que les autorités (sous pression des écologistes) ont quand même sauvé 25 000 animaux de la noyade, créé des zones tampons et replanté des arbres pour minimiser l’impact écologique… Ça ne ramènera pas les chutes mais tout n’est que compromis dans ce monde ! L’avantage c’est que grâce à ces richesses naturelles, ils n’auront pas de déchets radioactifs à gérer pendant des centaines de milliers d’années !

Itaipu_1
Promenade sur la partie supérieure du barrage

On poursuit ensuite la visite extérieure par un petit tour au déversoir, qui permet d’ajuster le niveau du lac artificiel et dont le débit est trente fois supérieur aux chutes d’Iguazu ! Enfin on termine par un passage sur la partie haute du barrage, qui permet d’apprécier la différence de niveau de l’eau entre les deux côtés… une centaine de mètres ! Quand on sait que de nombreux barrages miniers s’effondrent au Brésil par manque d’entretien, on espère que ce n’est pas le cas de celui-ci car un tel tsunami ferait de sacrés dégâts !

Itaipu_2
De la partie supérieure on voit la différence de niveau

Pour conclure, la visite est intéressante mais semblable à la visite de tout barrage (il y en a en France). La seule chose qui change ici ce sont les proportions de ce géant de béton !

Itaipu_10
Point de vue sur le barrage

 


2 réflexions sur “Le barrage d’Itaipu, deuxième plus grand du monde

  1. Superbe géant

    Le dim. 14 avr. 2019 à 23:04, A World to Explore a écrit :

    > stephaworldtoexplore posted: « Construit entre 1975 et 1982, ce barrage aux > dimensions énormes est situé à la frontière du Paraguay et du Brésil sur le > lit du fleuve Paraná. C’est un projet commun aux deux pays. Ce barrage, le > deuxième plus puissant au monde, est celui qui a produit le » >

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s