El Chaltén, le paradis du trekking en Patagonie

 

El Chaltén, c’est un petit village entouré de montagnes aux pics acérés, de lagunes turquoises, de glaciers, de lacs, de forêts, de cascades. Toutes ces merveilles, dont le mythique sommet du Fitz Roy (3 441 m), sont accessibles par des sentiers de randonnées qui partent directement depuis le village situé dans la partie nord du Parque Nacional de los Glacieres. Il y règne une ambiance montagnarde, mais les chaussures de ski sont remplacées par les chaussures de marche, l’après-ski par l’après-trek, et les télésièges…par la force des gambettes. La bonne nouvelle, c’est que cette partie nord du parque nacional est gratuite (jusqu’à présent). Dès notre arrivée en bus, on a un WOW à la vue des majestueux sommets. L’un des plus beaux coins de Patagonie inscrit au patrimoine mondiale de l’Unesco !

Arrivée en bus sur El Chaltén
Arrivée en bus sur El Chaltén

Ici, nous nous enfonçons dans le cœur de la Patagonie argentine. La Patagonie, même pendant l’été austral, reste un territoire à la météo capricieuse. En une journée, on peut se réveiller avec de la neige et terminer en maillot de bain, ou presque. Nous avions donc prévu 6 jours sur place pour avoir le luxe de choisir nos randonnées en fonction de la météo. Avec 3 jours de soleil et 3 jours de mauvais temps, nous avons bien fait !

Les différents treks à El Chaltén

Pour accéder aux plus beaux points de vue de la région, pas d’autre choix que d’enfiler ses chaussures de marche. Et autant le dire tout de suite, mieux vaut être en bonne forme physique parce que ça grimpe sec dans la région. Forcément, les plus beaux paysages se méritent. En 6 jours, nous avons réussi à faire tous les treks accessibles à la journée.

Entrée d'El Chaltén
Entrée d’El Chaltén
Sculpture à El Chaltén - un sac de rando en bois
Sculpture à El Chaltén – un sac de rando en bois

On peut se procurer une carte super bien faite à l’office du tourisme, située dans la station de bus, qui répertorie tous les treks du coin en indiquant points de départ, distance, etc. Les treks que nous avons faits sont tous faisables sans guide sur des sentiers très bien balisés.

Laguna de los Tres ou Fitz Roy

LA rando à privilégier si tu as un choix à faire ET SURTOUT dès qu’il fait beau. Le début du sentier démarre au nord de la ville et commence directement par une bonne petite montée avant d’arriver sur du plat. On peut aussi commencer la rando depuis la hosteria del Pilar, accessible en 25 min de taxi (950$Ar) depuis El Chaltén. Plusieurs avantages à cela : on ne se casse pas les jambes d’entrée de jeu car la première montée est plus douce et on découvre un autre sentier que celui qu’on emprunte au retour. Nous arrivions à peine d’un bus de nuit de plus de 21h depuis Esquel et nous n’avions pas prévu de nous attaquer à l’une des randos les plus dures. Mais comme la météo était belle et que ça n’allait pas être le cas les jours suivants, on a pris la décision de commencer par du lourd… en partant de l’hosteria.

Début du sentier
Une tête fatiguée au début du sentier après un bus de 21h
Dès le début, on voit le cerro Fitz Roy
Dès le début, on voit le cerro Fitz Roy

Dès le début, les paysages sont sublimes. On longe une rivière d’un bleu laiteux puis on voit des sommets enneigés et des glaciers. Cette partie dure environ 2h puis on arrive sur du plat pendant 1 petite heure.

Un des glaciers pendant la montée depuis l'hosteria
Un des glaciers pendant la montée depuis l’hosteria
chalten_7
On arrive sur une phase de plat avec vue sur les sommets

Arrive enfin une montée ardue et caillouteuse qui prend une heure. Malgré la nuit très courte et inconfortable dans le bus, je me trouve étonnement en forme. La vue du Fitz Roy me motive et une fois arrivée en haut, le spectacle est à couper le souffle. Là-haut, on est vraiment récompensé de nos efforts.

Les derniers mètres avant l'arrivée
Les derniers mètres avant l’arrivée
Laguna de los tres
La magnifique vue à l’arrivée
chalten_10
Devant la laguna de los tres

La lagune au pied du Fitz Roy est d’une eau cristalline. Le Fitz Roy, majestueux, est entourée d’autres pics dont Guillermot, Mermoz… desquels descend un superbe glacier. On prend notre pique-nique devant ce spectacle. Puis un dernier élan de motivation nous poussera à monter sur le monticule de pierre à gauche de la lagune. Heureusement ! De ce mirador, on découvre un autre lac en contrebas, appelée laguna sucia d’un bleu turquoise profond. Magique.

Laguna sucia
La laguna sucia en contrebas
Vue sur les deux lagunes
Vue sur les deux lagunes

Le nom original du Fitz Roy est celui que les indiens Aonikenk ont donné à cette montagne qu’ils croyaient être un volcan : El Chaltén (« montagne qui fume »). Ils pensaient à tort que le sommet était un volcan à cause des épais nuages souvent accrochés sur le sommet.

On mettra environ 3h30 pour rejoindre le village de El Chaltén en passant par la laguna Capri d’où on a déjà un beau point de vue sur le Fitz Roy. Je pense que ça doit encore être plus joli quand le vent est calme (… en Patagonie, autant dire 3 jours dans l’année) et que le Fitz Roy se reflète dans les eaux de la lagune. Ce n’est malheureusement pas le cas.

La laguna Capri
La laguna Capri
Mirador sur la vallée en redescendant sur la ville
Mirador sur la vallée en redescendant sur la ville
Arrivée sur El Chaltén
Arrivée sur El Chaltén

Profil de la rando

Départ du sentier : Deux options : depuis le nord de El Chaltén au bout de San Martin ou depuis l’hosteria del Pilar, accessible en 25 min de taxi.

Dénivelé : +/- 770m

Distance A/R : 25km

Durée de la rando : compter 8/9h

Difficulté : haute

Loma del Pliegue Tumbado

L’autre rando à ne surtout pas manquer. Nous avons attendu un autre jour de beau temps pour s’y attaquer car autant dire que s’il ne fait pas beau, il n’y a aucun intérêt à y aller. Il y a plus de 1 100m de dénivelé positif pour se rendre au bout du sentier mais la pente est assez « douce » tout du long.

chalten_18
Début du sentier vers Loma Pliegue Tumbado

Au bout du sentier, on a une vue à 360° sur les montagnes, le lago Viedma, la laguna Torre, le cerro Torre (avec de la chance), c’est grandiose.

Ce jour-là, il faisait beau mais des nuages restaient accrochés dans les montagnes. Persuadés qu’ils partiraient, on a décidé de manger notre casse-croûte au niveau du mirador où un vent déchainé soufflait. Pour l’anecdote, on a aussi eu droit à des flocons de neige juste avant. #bonheur Bref, on s’est abrité comme on pouvait derrière un monticule de pierre et on a mis nos ponchos de pluie pour un effet « tente » qui nous réchaufferait. Le système a fonctionné et nous a donné la patience d’attendre jusqu’à ça se dégage. Sauf que pour la vue panoramique, il faut encore monter.

chalten_19
Les montagnes couvertes par les nuages
Loma del pliegue Tumbado
Abritée contre le vent en attendant que les nuages au fond se dégagent
Montagne loma del pliegue tumbado
En attendant, le paysage autour est super sympa
chalten_22
Ca se dégage enfin même si on ne voit pas les montagnes au fond

Dans un dernier élan de motivation, on s’est lancé dans la montée de 25 minutes jusqu’au plus haut point du sentier. Flavien a bien fait de me pousser. J’aurais sans doute abdiqué mais grâce à lui, je peux découvrir ce panorama impressionnant sur la région. J’adore décidément la Patagonie !

Vue sur le lago Viedma tout en haut du mirador
Vue sur le lago Viedma tout en haut du mirador
Il fait froid, il ya du vent mais on est heureux!
Il fait froid, il ya du vent mais on est heureux!
Loma del Pliegue Tumbado, El Chaltén, Patagonie, Argentine
Loma del Pliegue Tumbado, El Chaltén, Patagonie, Argentine

Profil de la rando

Départ du sentier : sud de El Chaltén, depuis le centro de visitantes

Dénivelé : +/- 1 100 m

Distance A/R : 21km

Durée de la rando : 7/8h

Difficulté : moyenne

Laguna Torre

Ce trek est beaucoup plus facile que les deux premiers. En 3h de marche, on arrive sur le lago Torre d’où on aperçoit un glacier et le fameux cerro Torre, par beau temps. Ce jour-là, on a pas vraiment eu de bol car il faisait beau sur toute la première partie du sentier et moche sur la fin. On a quand même eu la foi de pique-niquer sous la pluie en espérant que le vent assez fort chasse les nuages mais ça n’a pas été le cas. Qu’importe, la vue depuis Loma del Pliegue Tumbado est quasiment la même depuis un point situé plus haut.

Arc-en-ciel aperçu depuis le mirador Torre
Arc-en-ciel aperçu depuis le mirador Torre
Le reste de la rando se fera sous cette météo
Le reste de la rando se fera sous cette météo
Laguna Torre
Laguna Torre
Trop sympa le sandwich sous la pluie
Trop sympa le sandwich sous la pluie

En cas de beau temps, on peut pousser jusqu’au mirador Maestri, encore 2km plus loin.

Profil de la rando

Départ du sentier : deux points de départ à l’ouest de El Chaltén qui se joignent au bout de 5 minutes de marche

Dénivelé : +/- 215 m

Distance : 19 km

Durée de la rando : 6h A/R

Difficulté : moyenne

Los Cóndores et las Águilas

Ce sont des miradors accessibles en moins d’une heure de marche depuis le Centro de visitantes del parque nacional au sud de El Chaltén. Le mirador du Condor permet d’avoir un aperçu sur la ville et sur la chaîne des montages autour dont le Fitz Roy et ses copains. Il y a plein de panneaux indicatifs qui t’en apprennent plus sur les condors. On a bien aimé ! Celui de las Aguilas, permet d’avoir une vue sur les eaux laiteuses du lago Viedma et sur la steppe alentour. Cette randonnée est un peu redondante si on fait Loma del Pliegue Tumbado d’où on a un panorama complet mais elle permet aux moins sportifs de profiter de jolis points de vue.

Bon, on aura pas vu de condors ce jour-là mais on a vu la veille en partant sur Loma del Pliegue Tumbado. Donc oui, il y en a vraiment dans le coin !

Pour la petite histoire, on a expérimenté le vent de Patagonie ce jour-là avec des rafales de plus de 70 km/h. On n’arrivait presque pas à tenir debout !

chalten_27
Mirador de los condores
Le vent est impressionnant!
Le vent est impressionnant!

Profil de la rando

Départ du sentier : au sud de El Chaltén, à partir du centro de visitantes

Dénivelé : pas grand-chose

Distance : 4 km pour Condores et 6 km pour Aguilas mais on accède à Aguilas par une bifurcation sur le sentier. Les deux se combinent bien.

Durée de la rando :  2h A/R

Difficulté : (très) facile

Cascade Chorrillo del Salto

A seulement 45min de marche de El Chaltén se trouve cette jolie cascade de 30 mètres de haut. On y est personnellement allé un jour de mauvais temps car on est suffisamment proche pour bien la voir malgré le brouillard.

Chorillo del Salto
Chorillo del Salto

Le chemin est très facile. Il y a une toute petite montée au début qui redescend rapidement puis on longe la ruta nacional 41 sur un sentier piéton.

Profil de la rando

Départ du sentier : au nord de El Chaltén, sur la fin de l’avenida San Martin

Dénivelé : aucun

Distance : 7 km

Durée de la rando : compter 1h30 A/R

Difficulté : très facile

Autres trekkings et excursions

Possibilités de faire des treks sur plusieurs jours en dormant en tente notamment à la laguna Toro.

Des excursions sont possibles depuis El Chaltén mais on a trouvé qu’il y avait déjà beaucoup à faire sur place. Plus d’infos sur elchalten.com


Infos pratiques

Où manger à El Chalten ?

Panaderia Lo de Haydee : juste à côté de notre hostel. Cette panaderia offre tout ce dont on a besoin pour un petit-dej et des sandwichs ou lunch box pour le midi. Partie salon de thé agréable.

El_chalten_4
Panaderia lo de Haydee

Che empanadas : les meilleures empanadas de toute l’Argentine. Un choix parmi 15 saveurs : mmmh la roquefort-céleri-noix (promis on ne sent pas le celeri), la humita (pâte de maïs local)… 50$Ars l’unité.

Chocolateria
Chocolateria

Des déceptions: Burger and Beer : burgers corrects mais servis sans frites et ils n’avaient que de la Corona… moyen vu le nom du resto

La chocolateria Josh Aike : on a été très déçus du chocolat chaud qui n’était pas du tout épais et un peu trop amer. En revanche, leur chocolat noir à déguster est très bon et la déco fait chalet montagnard.

La Senyera: une cassolette de viande et légumes plus que fade et chère. On ne recommande pas.

Où dormir à El Chalten ?

Attention, en haute saison, il faut absolument RÉSERVER EN AVANCE au risque de se retrouver dans des hôtels très chers et pourris. On a prévu le coup et on a trouvé parmi les hostels les moins chers de la ville qui était vraiment top : hostel camping del lago. Les dortoirs sont grands et propres, cuisine à dispo, ambiance sympathique.

À savoir :

Les tarifs à El Chaltén pendant l’été austral avoisinent les stations de ski françaises. Comme on avait prévu de cuisiner, on avait acheté une petite réserve lors de notre escale précédente à Esquel.

Etape suivante : le glacier Perito Moreno


2 réflexions sur “El Chaltén, le paradis du trekking en Patagonie

  1. Trop trop beau ce Fitz Roy que j ai vu de très loin trop loin quand j étais sur le lac argentin.,,, j attends vis impressions sur le péritto merino

    Le mer. 13 févr. 2019 à 21:36, A World to Explore a écrit :

    > stephaworldtoexplore posted:  » El Chaltén, c’est un petit village entouré > de montagnes aux pics acérés, de lagunes turquoises, de glaciers, de lacs, > de forêts, de cascades. Toutes ces merveilles, dont le mythique sommet du > Fitz Roy (3 441 m), sont accessibles par des sentiers de » >

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s