Ica et l’oasis de Huacachina

Après Lima, on cherchait principalement à rejoindre Cusco. Je souhaitais passer par Ayacucho car j’y avais passé 4 semaines en mission humanitaire il y a 8 ans et j’avais envie de montrer la ville et l’orphelinat à Flavien. Mais je ne voulais absolument pas revivre le trajet en bus Ayacucho-Cusco : 500 km, 21h de bus, une route déglinguée, des chauffeurs cinglés, un précipice qui fout les jetons, un estomac dans les talons. On décide du coup de changer un peu le programme initial et de passer par Ica et Nazca.

Ica est une ville bruyante et moche qui se trouve dans une région totalement désertique du Pérou. Elle est également la capitale viticole du pays d’où on peut visiter la ruta del Pisco… mais ce n’est pas pour ça qu’on est venu là.

L’intérêt de s’arrêter ici est de visiter la laguna de Huacachina, une véritable oasis au milieu de dunes géantes qui se parcourent en buggy ou en sandboard…

L’oasis de Huacachina

A quelques kilomètres au sud d’Ica, on trouve un paysage surréaliste. Nous qui sommes venus du nord, nous avons vu le Pacifique, les montagnes, les glaciers et on a l’impression ici de se retrouver dans le désert, au Maroc. Le Pérou offre vraiment une diversité de paysages impressionnante !

Oasis de Huacachina à la tombée de la nuit
Oasis de Huacachina à la tombée de la nuit

Moi qui ai envie d’essayer le sandboard, c’est une occasion en or. Plusieurs solutions : soit on loue une planche de sandboard pour rien du tout mais à nous de remonter les dunes à chaque descente. Je sens que j’en aurai vite marre. Soit on passe par une agence qui remonte les dunes. Sauf que du coup, toutes les agences proposent le combo sandboard + buggy. Allez, pour une fois on craque pour la sortie à touristes.

La sortie en buggy dans les dunes

Combien ça coûte ?

Arrivés 40 min avant le départ des tours, on négocie à 30NS par personne le tour de 2h en buggy + sandboard. A savoir que la plupart des agences proposent le tour à 35NS pour 1h + 4NS d’accès à la dune par personne.

On a décidé de partir à 16h pour apprécier le coucher de soleil.

Un conseil: emporte un pull car à partir de 17h, ça commence à cailler ! Flavien ayant oublié sa polaire dans le taxi peut en témoigner :p

En quoi consiste le tour ?

On monte dans des buggy de 10 personnes qui partent en trombe, font des dérapages dans les dunes, descendent des pentes bien raides. La vitesse du buggy a raison de la casquette de Flav, qui juste après avoir perdu sa polaire, voit sa casquette s’envoler. Bye bye !

Buggy dans les dunes
Buggy dans les dunes

Au bout de 20 minutes, on s’arrête pour contempler le paysage. Un peu enervée d’avoir perdu 2 vêtements en moins d’une heure, je demande au chauffeur si on repasse par le même chemin dans l’espoir de retrouver la casquette. Il me dit que ce sera de toute manière impossible de la retrouver car le vent souffle et le sable l’aura recouverte. Déçue, je me retourne vers le buggy et que vois-je?? LA casquette accrochée sur un crochet à l’arrière du véhicule. Incroyable ! Je n’ai même pas pris de photo pour l’anecdote mais on aura bien rigolé.

DCIM100GOPRO

Une fois la casquette mise au fond du sac, on repart puis on s’arrête quelques minutes pour ENFIN s’essayer au sandboard, ce pourquoi je voulais venir ici. Les planches (en mélaminé) ne sont pas dans un super état. Il y a juste des scratchs pour maintenir ton pied dessus. Je sens que ça va être folklo !

Il y a 3 dunes qui se succèdent, on peut descendre sur le ventre, assis, debout. Chacun fait comme il veut. La dernière dune étant assez petite, on descend et on remonte tout seuls comme la luge quand on était petits.

Flav_surf

On se débrouille pas si mal mais la qualité du matos aura raison de notre nombre de tentatives.

Steph_surf

En résumé, si tu passes par là et que tu as le temps, arrête toi une demie journée. L’originalité des paysages et l’excursion valent une petite halte mais si ton temps est compté, privilégie d’autres coins du Pérou. Si on y était resté plus de temps, on aurait sans doute visité un site viticole de Pisco.

DCIM100GOPRO


Où manger ?

Aucun resto à recommander. On a rempli nos estomacs pour nous nourrir mais rien de spectaculaire. On a même fini au Burger King du centre commercial le soir, c’est dire !

Où dormir ?

La plupart des routards plébiscitent Huacachina. Il est vrai qu’il y fait chaud (30°C) et que nombres d’hostels ont une piscine. Comme on savait qu’on voulait repartir le lendemain tôt pour Nazca, on a dormi à Ica-même au Duna Lodge. Un hôtel propre à 81NS la chambre double avec sdb privative.

 

 


3 réflexions sur “Ica et l’oasis de Huacachina

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s