Laguna 69, le joyau de la cordillère blanche !

S’il y a bien un trek à ne pas manquer, c’est celui-là ! On en avait tant entendu parler, vu tant de photos… Nous n’avons pas été déçus ! Le départ se fait à 3900m d’altitude pour une arrivée à 4600m entourée de sommets à plus de 6000m dont le Chacraraju (6107m) et l’Artesonraju (6025m) !

Comment y aller ?

2 solutions : le faire seul, au risque de ne plus avoir de transport pour le retour. Ou en agence, toute une flopée à Huaraz. Comme nous n’avions pas vraiment envie de passer une nuit à 3900m sans équipement, on a préféré passer par l’agence de l’hôtel (Caroline Lodging) : transport et guide pour 35NS. Auxquels il faudra rajouter 30NS pour l’entrée du parc.

RDV dans le hall de l’hôtel à 5h du matin. Le bus se remplit au fur et à mesure des passages dans d’autres hôtels. Puis, c’est parti pour 3h de route. Au bout d’1h30, le bus s’engage sur une piste de terre battue et commence son ascension. Les paysages s’embellissent et les plus hauts sommets de la cordillère blanche, avec leurs pics enneigés, se rapprochent. Au bout de deux heures, le bus s’arrête dans une auberge pour le petit-dej.

On avait prévu le coup mais on a quand même craqué pour un thé à la muña (la menthe des Andes, préconisée contre le soroche et les soucis digestifs – la coca, contrairement à ce qu’affirment les locaux, n’étant pas conseillée au-delà de 4000m car elle contient un excitant qui augmente le rythme cardiaque, déjà assez élevé à cette hauteur) et du chocolat chaud. Sinon les formules sont à 12NS. L’occasion de reprendre des forces autour d’un bon petit déjeuner et d’acheter de l’eau si nécessaire.

La rando

Après 3h de route, on arrive dans le parc Huascarán. WOW !!! A peine entrés dans le parc, le paysage change. Des falaises immenses et majestueuses entourent de part et d’autre la route.

IMG_4363

Avant d’entamer le trek de la lagune 69, on fait une halte dans la quebrada Llanganuco qui comprend en fait les lagunas Chinancocha (femme en quechua) et Orconcocha (homme en quechua). Et déjà là, le bleu de la lagune nous subjugue. Est-ce que la laguna 69 peut vraiment être encore plus belle que ça ? On en profite pour admirer les quenuales, ces arbres aux troncs rouges et dépourvus d’écorce. Le tout forme un décor de carte postale !

laguna Chinancocha
laguna Chinancocha

Après 15 min de pause (autrement dit prises de photos, films, et selfies par les touristes), encore 20 min de route avant d’arrivée au début du sentier.

IMG_4293

La première heure de marche se fait le long d’un petit rio sur du plat. Rien de bien compliqué. Cependant le dénivelé est le même que pour Churup (environ 700 m) donc tu te doutes bien que si, contrairement à Churup, la première heure se fait sur du plat, les deux suivantes sont plus ardues.

IMG_4298_edited

Notre rythme est lent mais à chaque pause, on apprécie un paysage splendide. Celui qu’on attendait quand on me parlait du parc Huascarán ! On évolue dans un décor de cirque glaciaire : sommets enneigés, cascades, rochers. On ne s’en lasse pas.

IMG_4357

IMG_4319

Au bout de 3h d’efforts, arrivée enfin à la laguna 69, à 4604m d’altitude. Plus de chance que la veille, le soleil est au rendez-vous. La lagune, d’un bleu soutenu et limpide, est entourée de sommets sur lesquels se trouvent de nombreux glaciers, ce qui renforce la magie du lieu.

IMG_4327

 

On prend notre déjeuner là-haut. Puis on redescend tranquillement pendant 2h en faisant de nombreux stops photo.

 


Une réflexion sur “Laguna 69, le joyau de la cordillère blanche !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s