Cajamarca, Cumbe Mayo et les Baños del Inca

Après Kuelap, nous prenons la direction de Cajamarca, toujours dans les hauteurs andines. Une vraie belle surprise ! La ville est relativement grande (150 000 habitants) mais garde une atmosphère familiale et a beaucoup de charme.

Il y a assez d’activités pour passer deux jours dans les environs sans t’ennuyer.

Cajamarca, ville historique

C’est ici que l’Empire inca verra son règne s’arrêter net. Le dernier empereur inca Atahualpa souhaite s’emparer de la ville pour asseoir son pouvoir, mais Francisco Pizarro le précède et invite Atahualpa sur la Plaza de Armas en lui faisant croire qu’il veut l’aider dans sa conquête. Bien sûr, il s’agit d’un guet-apens. Atahualpa est capturé. Il propose de l’or et de l’argent en échange de sa liberté. Les espagnols acceptent, mais ce n’est qu’un subterfuge. Les indiens rapportent les plus beaux bijoux du pays. Malgré cela, Atahualpa est gardé prisonnier et est exécuté le 28 août 1533.

Eglise San Francisco
Eglise San Francisco

Il reste des espagnols l’architecture coloniale qui caractérise le centre ville. La Plaza de Armas d’abord, qui se dote de deux églises (une pour les indigènes, une cathédrale pour les espagnols). Les rues commerçantes qui partent de la Plaza de Armas sont également très charmantes. Marchez jusqu’au Complejo de Belén qui se trouve dans la calle Belén, une rue piétonne agréable.

Calle Belén
Calle Belén

Cumbe Mayo

À 20km à l’ouest de Cajamarca, se trouve ce très beau site géologique à 3300m d’altitude.

Cumbe Mayo
Cumbe Mayo

Comment y aller : le plus simple est de s’y rendre en agence avec guide. Toutes les agences se regroupent autour de la Plaza de Armas. Toutes les excursions se font aux mêmes horaires (départ 9h30 et retour 14h). N’hésite pas à négocier le prix. On a payé 23NS/pers. entrée du site comprise chez Cumbe Mayo Tour.

IMG_4021

On se balade sur un petit parcours très agréable qui dure environ 1h d’où on observe des formations géologiques surprenantes. La nature s’est prise pour un artiste et a, avec le temps, l’érosion et de l’imagination, sculpté des animaux à travers la pierre. Le paysage autour est magnifique. Le sentier mène ensuite à un aqueduc qui daterait de 1500 av J.-C.!

C’est frais, revigorant et sublime ! Dommage que toutes les agences partent à la même heure !

Ventanillas de Otuzco

Le lendemain, nous nous rendons aux Ventanillas de Otuzco puis aux Baños del Inca car ces 2 sites sont très proches l’un de l’autre.

Comment y aller: le plus simple est comme d’habitude le taxi. Mais nous avons préféré le combi, on a vraiment galéré pour trouver l’endroit d’où ils partent mais après une bonne trentaine de minutes passées à demander aux locaux puis à attendre à l’endroit indiqué qui s’avère être la Plazuela Bolognesi, nous voilà enfin dedans ! Donc pour info, il s’agit d’un combi avec destination « Otuzco ». Et ça valait le coup de s’embêter, car ça nous a coûté 1NS chacun soit 0,25€ !

Les combis péruviens sont des espèces de mini-vans qui ont des itinéraires plus ou moins précis sauf qu’ils n’ont pas d’arrêt déterminé. Ils s’arrêtent à la demande des passants et des passagers. Il y a toujours un chauffeur et un « cobrador » qui est chargé de recevoir le paiement mais aussi -et surtout- de crier non-stop à travers la fenêtre la destination finale du combi ! À se demander comment ils gardent leur voix ! Puis, comme chaque passant est potentiellement un client, le chauffeur aussi klaxonne pour aider le cobrador. Un vrai bordel !

Les Ventanillas (5NS l’entrée) sont d’anciennes nécropoles précolombiennes de la période Cajamarca (entre 600 et 1200 après J.-C.). Il y a plus de 300 cavités creusées dans la roche qui recevaient à priori les ossements des défunts. Le site se visite littéralement en 5min mais vu que l’accès y est très simple. Il est facile d’y faire un détour.

Las ventanillas de Otuzco
Las ventanillas de Otuzco

Les Baños del Inca

Depuis les Ventanillas, il y a de nombreux combis qui font la liaison directe. Comme le guichetier des Ventanillas nous a dit qu’il fallait 20-25 min à pied, on s’est dit que ça nous ferait un peu de bien de marcher. Résultat : 1h de marche sans indication dans un paysage sans intérêt, au bord d’un rio sale et pollué. On a pensé que soit on était vraiment nuls et qu’on marchait super lentement, soit les péruviens ne savent pas apprécier les distances. Et bien après vérification, il s’avère qu’on n’était pas si nuls, car il y avait quand même 5,5 km ! Bref, ne fais pas la même erreur que nous. Prends le combi !

Enfin, on arrive aux fameux Baños. L’eau chaude et soufrée jaillit naturellement du sol dans des bains où l’empereur inca Atahualpa lui-même se baignait pour soigner ses blessures. L’attente était donc haute ! En arrivant, on voit sur les billets (6NS/pers.) qu’on a accès aux bains « Imperiales ». Génial ! On va pouvoir se relaxer…

MAIS…

Où sont donc les bains ? Une fois rentrés dans le complexe, on ne les trouve pas. Non, on ne voit que des maisonnettes dotées de pleins de portes d’où on entend des bruits d’eau. Après avoir fait plusieurs fois le tour, on demande à un employé. Il regarde notre ticket et nous ouvre la porte d’une petite salle carrelée, pas très clean, avec un bassin vide et 2 robinets : un chaud, un froid. Il nous montre la bonde, les robinets, nous dit qu’on a 30 minutes et ferme la porte.

Donc on se retrouve plantés là en commençant à regretter notre choix. Non seulement on vient de se taper 1h de marche, mais en plus, les bains de l’Inca, c’est ça ? La blague ? Bon, déjà qu’on est là, qu’on a payé notre billet et que le chrono tourne… autant en profiter hein.

DCIM100GOPRO
Notre bain privé « impérial »

DCIM100GOPRO

On aura bien rigolé au moins !

Où dormir ?

IMG_4051Nous avons dormi à l’Hospedaje Los Jazmines au fond d’un patio fleuri recommandé par le Routard. La chambre était propre, grande, au calme pour 90NS la nuit. On a adoré!

L’hospedaje comprend aussi un café où on a pris des formules petit-déjeuner entre 12 et 15NS. Hyper pratique.

Où manger ?

Petit-déjeuner : on a uniquement testé le café de l’hospedaje car c’était hyper pratique et il est ouvert à tous.

Déjeuner : on a testé la formule déjeuner à 10NS au Tuna Café (recommandé par le routard). HYPER BON ET COPIEUX ! On recommande !

 

Ceviche
Délicieux ceviche du Pez Loco à 17NS !

Diner : J’avais une folle envie de ceviche. Depuis le temps que j’en vois sur les cartes et toujours pas testé ! On est donc allé au Pez Loco, également recommandé par le Routard. UN VRAI COUP DE COEUR ! Le ceviche de pescado (17NS) est un pur délice !! On s’est un peu lâchés ce soir-là car on a aussi pris du pisco sour, le fameux cocktail au pisco péruvien et il était dosé à la perfection. Tu peux aller au Pez Loco les yeux fermés !

 

Bref, on a beaucoup apprécié la région de Cajamarca mais à nos yeux, il n’y a « que » Cumbe Mayo qui vaut vraiment le détour. Je dirais que l’escale n’est à réserver que si tu as vraiment le temps où si tu as vraiment envie de sortir des sentiers battus !

Il est également possible de combiner Cajamarca et Kuelap car de nombreuses agences de la plaza de armas vendaient l’excursion.

 

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s