Kuelap, le Machu Picchu du nord ?

Après Chiclayo, nous prenons le bus de nuit (encore un ! Et dire que ce n’est que le début) pour Chachapoyas avec la compagnie Civa. Nous optons cette fois pour un siège inclinable à 180°… un bonheur ! Un petit écran individuel, un repas basique mais correct et un siège aussi confortable qu’un lit pour 70 NS, soit une vingtaine de soles de plus (5€) que les sièges à 160°. On se croirait presque en classe business sur un vol transatlantique ! Je dis « presque » car on ne l’a malheureusement jamais testé.

Nous arrivons le matin vers 7h30 à Chachapoyas et quel changement ! Nous découvrons une petite ville mignonette avec une jolie plaza de armas et quelques rues coloniales, très loin de la bouillonnante et bruyante Chiclayo. Et ça fait du bien ! La météo n’est malheureusement pas au rendez-vous pour partir à la découverte de la catarata de Gocta et mon estomac non plus (mais chut) alors nous réservons notre excursion pour le site archéologique de Kuelap (80 NS avec agence), réputé comme le « Machu Picchu du Nord ». Rien que ça !

Site de Kuelap

Nous nous levons à 5h du matin pour un départ à 6h. Le trajet dure 1h30 et passe dans le fond d’une vallée étroite, le long d’un rio, avant de monter rapidement au pied du site, à 3000 m d’altitude. La vue qui nous y attend est splendide. Au dessus de nous, à 30 min de marche, se dessine sur le sommet une muraille qui semble impressionnante.

Vue sur la vallée depuis Kuelap
Vue sur la vallée

Une fois arrivés au pied de celle-ci, nous vous confirmons que ce n’était pas qu’une impression. Il parait qu’il fallut trois fois plus de pierre pour la construction de la ville que la pyramide de Khéops ! C’est vous dire !

Devant la muraille de Kuelap
Devant la muraille de Kuelap

Le site, aux allures de chateau fort, mesure 600 m de long sur 100m de large. Le fameux mur que nous apercevions fait 20m de haut. Il n’y a que deux entrées et celles-ci rétrécissent au fur et à mesure que l’on avance dans l’enceinte. La largeur finale correspond à celle d’un seul homme, idéal pour repousser toute attaque ! Construite par la civilisation Chachapoyas puis assiégée et occupée par les Incas, Kuelap a été habitée de 500 à 1570 apr J.-C. et a compté jusqu’à 3000 habitants à son apogée.

A l’intérieur, la ville compose de deux secteurs : la ville haute, occupée par l’élite, et la ville basse, habitée par le petit peuple.

La vue depuis la ville haute est magnifique. Hormis les rares constructions incas (rectangulaires) la plupart des habitations sont de formes circulaires et étaient jadis recouverte d’un toit de paille. Aujourd’hui, il ne reste que les fondations et quelques murs en pierre. Inutile de chercher la fameuse cahute avec un toit de chaume qui est sur toutes les images des agences qui organisent la visite. L’UNESCO a exigé son démontage car cette reconstitution était postérieure à la déclaration d’appartenance au patrimoine mondiale. On trouve ça dommage.

Détail d'une hutte circulaire de Kuelap
Détail d’une hutte circulaire de Kuelap
Détail en losange sur une hutte de Kuelap
Détail en losange

La cité semble avoir été abandonnée peu de temps après l’arrivée des espagnols. Les théories sur les raisons de cet abandon divergent, outre les maladies apportées par les conquistadores, il semblerait que de nombreux sacrifices aient été effectués pour tenter de s’attirer les faveurs des dieux. Ceux-ci n’y répondant pas favorablement, la cité aurait été considéré comme maudite et donc incendiée pour éviter que la malédiction ne se propage. Une autre version parle d’une vengeance des populations voisines contre les pouvoirs politiques et religieux de l’époque qu’ils croyaient responsables de leurs malheurs. Allez savoir.

Les habitations circulaires de Kuelap
Les habitations circulaires de Kuelap

Notre verdict : site impressionnant et intéressant, d’autant qu’il est hors des sentiers touristiques et que l’on y rencontre pas trop de monde. En effet, cela représente un certain détour que ne pourront pas se permettre ceux qui sont pressés. Pour les autres, la région regorge de sites intéressants : cascades de Gocta, sarcophages de Karajia… Quitte à faire autant de route, restez 2-3 jours sur place pour profiter du coin.

Où dormir ?

Nous avons dormi au Chachapoyas Backpackers. L’endroit est propre et calme. Le personnel y est adorable et serviable. Idéalement situé à 5 min de la plaza de armas et de la rue piétonne la plus sympathique de la ville. On te le recommande vivement. Prix : 45NS la chambre double avec sdb commune (mais propre).

Où manger ?

Le Café Fusiones, situé sur la plaza de armas, permet de savourer un café de qualité dans un cadre sympathique. Quelques formules petit-déjeuner (12-15 NS) et sandwichs (8 NS) de qualité, à prix corrects.

Real cecinaOn a également testé la Real Cecina. Bon restaurant au cadre sympathique qui permet de goûter la meilleure cecina de la ville, de la viande séchée et frite. Comme ça, ça ne donne pas envie mais c’est excellent. Et pour le coup, l’accompagnement banane-maïs change du traditionnel patates-riz !

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s