Angkor plus beau qu’en rêve

Pour finir le Cambodge en beauté, quoi de mieux que de visiter Angkor Vat, ce temple mythique, inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1992. Mais plus que ça, c’est en fait un ensemble de temples qui faisait partie d’une cité établie au IXème siècle. Les cambodgiens l’appellent Angkor qui signifie « capitale » en langue khmère. Le tout s’étendait sur plus de 3000 km² et formait la plus grande ville de l’ère préindustrielle avec 800 000 habitants. Le plus connu des temples reste Angkor Vat, mais nombres d’autres joyaux sont à découvrir lors d’un séjour à Siem Reap, la ville la plus proche.

Conseils pratiques

Où dormir à proximité du site ?

Il n’y a pas d’hébergement à proximité immédiate du site. La base de départ obligatoire est Siem Reap qui est à 8 km plus au sud.

Quel est le prix du billet d’entrée ?

Il existe des forfaits 1, 3 ou 7 jours. Lors de notre passage en juin 2019, les tarifs étaient de 37 US$ pour 1 jour, 64 US$ pour 3 jours et 67 US$ pour 7 jours. Ce n’est pas donné et ça n’a pas fini d’augmenter. Il vaut mieux vérifier les derniers tarifs juste avant d’y aller.

La billetterie est ouverte avant le lever du jour. Attention, il faut payer en cash. Avec le forfait 3 jours, on peut choisir ses jours de visite dans une durée d’une semaine.

Quel circuit visiter ?

angkor_plan
Plan des temples d’Angkor |Crédit photo : http://www.backpackadeux.com

Cela dépend de ton degré d’intérêt. On avoue qu’au début, on s’émerveille de tout mais à force, on se fatigue et on prête moins d’attention aux temples visités.

Les petit et grand circuits sont complémentaires et il serait dommage d’en louper un. Bien sûr, il n’y a pas d’obligation à suivre ces circuits et tu peux toujours négocier de ne visiter que certains temples avec ton chauffeur. Si tu n’as vraiment qu’un jour à consacrer alors il faut faire le petit circuit qui comprend les 3 perles d’Angkor à savoir Angkor Vat, Bayon et Ta Phrom.

Conseil : prendre les circuits en sens inverse permet d’avoir un peu moins de monde.

Certains temples sont éloignés des circuits. Nous avons choisi de faire le Banteay Srei qu’on a combiné avec le grand circuit.

Quand visiter Angkor ?

La période la plus agréable court de novembre à mars mais celle-ci correspond aussi à la haute saison touristique. Flavien en connait un rayon car il avait déjà visité le Cambodge au mois de novembre 2014 et c’était noir de monde. À partir d’avril, les mois deviennent absolument étouffants mais on a l’avantage de visiter le site en basse saison.

Comment visiter Angkor ?

Le site lui-même n’est pas faisable à pied si on veut visiter plusieurs temples, distants les uns des autres de plusieurs kilomètres. Plusieurs solutions :

  • Le vélo. Avantage : c’est économique et écologique. Inconvénient : si on le fait en période de grosses chaleurs, on est trempé avant même d’être arrivé au premier temple, beaucoup de passages ne sont pas ombragés. Tarif : environ 10$ la location de vélo à la journée.
  • Le tuk-tuk avec chauffeur. Avantage : c’est confortable, ombragé, rapide. Le chauffeur reste avec nous pour la journée en nous attendant à chaque temple. Inconvénient : ça peut revenir cher si on est seul, il faut bien négocier le prix et se grouper. Prévoir un supplément pour les levers et les couchers de soleil. On a payé 20$ pour le petit circuit +5$ avec lever de soleil le premier jour, et 22$ pour le grand circuit et Banteay Srei +5$ car on a fait un deuxième lever de soleil le deuxième jour.

La plupart des hôtels peuvent te mettre en contact avec un chauffeur, moyennant une com. Pour avoir les mêmes tarifs que nous, mieux vaut avoir un contact direct. Notre chauffeur, Marom, était vraiment sympa, prudent et fiable : toujours à l’heure et il nous mettait gratuitement à dispo une glacière avec des bouteilles d’eau bien fraîches, ce que ne font pas la plupart des autres drivers. On le recommande chaudement ! Son contact Whatsapp : +855 12 994 285.

marom
Notre driver Marom et son carrosse
  • La voiture avec chauffeur. Honnêtement, le seul plus par rapport au tuk-tuk, c’est la clim, qui à nos yeux est superflue. Ben oui, tu te vois passer de 40° à 20°C à chaque fois que tu changes de temple ? On ne s’est pas renseigné sur le prix mais c’est encore plus cher que le tuk-tuk.

Comment s’habiller ?

Comme dans tous les temples bouddhiques/hindous, épaules couvertes et bas en dessous des genoux sont exigés.

Découvrir les temples d’Angkor en 2 jours

Flavien ayant déjà visité Angkor en 2014, il a soigneusement sélectionné les temples qui valaient le plus de détour. On a beau aimé l’histoire, la vieille pierre et les anciennes cités… On est moins attentifs et surpris au fur et à mesure que la journée avance… surtout quand on se lève aux aurores.

Nous avons donc choisi le forfait 3 jours et prévu de visiter le site en 2 jours de la manière suivante : petit circuit incluant le lever de soleil à Angkor Vat le premier jour et grand circuit incluant Banteay Srei le deuxième jour (et un autre lever de soleil à Angkor Vat, parce que c’était trop beau)

Jour 1 : petit circuit et lever de soleil sur Angkor Vat

Notre réveil sonne alors qu’il fait encore nuit noire. Je suis fatiguée mais je me lève facilement. Ce n’est pas tous les jours qu’on assite à un lever de soleil dans l’un des temples les plus mythiques au monde ! Marom, notre chauffeur, nous attend déjà et nous partons à 4h30.

Après avoir acheté le billet, nous filons sur Angkor Vat. En entrant sur le site, on aperçoit les monuments qui se discernent du bleu du ciel et on se fraye une place parmi la foule de touristes qui attend le lever du soleil. La lumière est magnifique, les fameuses tours d’Angkor Vat commencent à se dessiner. C’est somptueux ! Ces cinq tours sont célèbres dans le monde entier grâce aux films Lord Jim et Apocalypse Now… elles sont l’emblème du drapeau national cambodgien !

angkor_vat_01
Lever de soleil sur Angkor Vat
angkor_vat_09
Ok… et de l’autre côté de l’appareil photo, ça donne quoi ? 

Le temple lui-même est d’une harmonie parfaite. Les bas-reliefs qui ornent les murs extérieurs sont d’une richesse exceptionnelle. Ils relatent des scènes fantastiques comme le Ramayana (une légende hindoue racontant l’épopée de Rama qui veut récupérer sa femme Sita, enlevée par Ravana…). On peut monter à l’étage supérieur pour se rapprocher au plus près des tours.

angkor_vat_07

On passe facilement 3 heures sur le site qui est un vrai chef d’œuvre incroyablement bien conservé. Angkor Vat tient toutes ses promesses !

angkor_vat_08
Angkor Vat

Nous retrouvons Marom, notre chauffeur de tuk-tuk, qui nous emmène ensuite à Angkor Thom, une ville fortifiée comprenant plusieurs temples. Pour cela, on passe par la fameuse porte Sud. Arche de plus de 23 mètres de haut surmontée de ce fameux personnages à 4 visages qu’on retrouvera souvent. Devant la porte, le pont au-dessus des douves est décoré de part et d’autre de 54 statues de géants portant le Naga sacré (serpent à plusieurs têtes), c’est le « barattage de la mer de lait », un mythe cosmologique indien repris dans la culture khmère.

angkor_thom_01
L’entrée Sud d’Angkor Thom

angkor_thom_02

Après avoir franchie cette somptueuse porte, nous arrivons au premier temple d’Angkor Thom : le Bayon. On retrouve immédiatement ces visages gigantesques regardant dans toutes les directions. Le mysticisme est à son apogée !

bayon_05
Le Bayon et ses tours flanquées de visage
bayon_04
Le temple du Bayon

Les 37 tours restantes sont toutes flanquées de ces visages qui représentent sans doute les vertus du Bouddha qu’on connait tous. Non ? Tu ne vois pas ? Bon allez, on est sympa, on va t’aider. Au sud : la sympathie, à l’est : la pitié, au nord : l’humeur égale, à l’ouest : l’égalité. Le temple-montage (appelé ainsi car il a plusieurs étages) est un vrai dédale dans lequel il est génial de se perdre.

On continue la journée par la visite du Baphuon, autre temple-montagne malheureusement pas aussi riche en décor que les précédents, la terrasse aux éléphants -d’où le roi admirait les spectacles donnés- et le Ta Keo.

Le troisième joyau du jour est le Ta Phrom. Ça ne te dit rien ? Et si je te dis le temple de Lara Croft ? Ah, ça te parle plus ? En effet, le premier Lara Croft a été en partie tourné ici avec Angelina Jolie.

DCIM100GOPRO
Le Ta Phrom est englouti par la végétation

Si Angkor Vat est majestueux et le Bayon mystique, alors le Ta Phrom est romantique, poétique voire magique. Les conservateurs ont décidé de laisser ce temple plat dans l’état dans lequel ils l’ont trouvé pour donner une idée aux visiteurs des émotions ressenties par les premiers explorateurs. Résultat : des dizaines de banians (arbre local) ont envahi les ruines et la puissance de leurs racines éclatent les édifices. Le temps d’une visite, on se sentirait presque l’âme d’un aventurier. On a eu le plaisir d’avoir très peu de touristes sur ce site et de pouvoir le parcourir à notre rythme alors que Flavien se souvient de ses allées bondées il y a 5 ans. Bref, un plaisir !

On termine le petit circuit avec la visite du Banteay Kdei qui reste moins intéressant que les temples précédents. On est de retour à notre hôtel pour 13h. Depuis 5h du matin, ça nous fait 8h de visite tout de même ! Il se fait faim et la chaleur commence à devenir insupportable. Transpiration de la moustache, bonjour ! Heureusement, on va pouvoir se rafraichir à la piscine de l’hôtel (lien dans les infos utiles en bas de l’article).

banteay_kdei
Dernier temple de la première journée : Banteay Kdei

Etant très satisfaits de Marom, on convient avec lui d’une heure pour visiter le reste du site le lendemain.

Jour 2 : lever de soleil rebelote, Banteay Srei et le grand circuit

Non pas que j’aie une passion dévorante pour les levers matinaux -bien au contraire-, on décide tout de même de recommencer au lever de soleil le deuxième jour. Deux avantages à cela : on commence à visiter dans le frais -ce qui n’est pas du luxe- et on peut à nouveau admirer le lever de soleil sur Angkor Vat -qu’on avait adoré la veille. Rassure-toi, tu peux faire le lever de soleil sur n’importe quel temple, tout comme le coucher d’ailleurs.

angkor_vat
Le lever de soleil du deuxième jour nous offre des couleurs complètement différentes !

On retourne donc à Angkor Vat uniquement pour admirer le lever de soleil. Alors que la veille, les tons étaient orangés, ce jour-là, il ne se passe rien de bien fou-fou jusqu’à ce que, soudain, les nuages deviennent roses l’espace de quelques petites minutes. Wow ! On file ensuite retrouver Marom qui nous emmène au temple de Banteay Srei.

Le trajet dure 1h en tuk-tuk pour 25 km. Mais il est très agréable : on découvre la vie de la campagne, des nombreux enfants se rendent à l’école en vélo et il fait frais !

N’hésite pas à t’arrêter au musée de la mine en route. Il est très intéressant et explique très bien ce fléau, propagé par les Khmers rouges, qui ronge encore le pays et fait, encore aujourd’hui, de nombreux morts et mutilés.

banteay_srei_01
Des cambodgiennes sur le chemin de l’école peu avant Banteay Srei

On arrive à Banteay Srei tout pile pour son ouverture à 7h30. On est les premiers, on a le site pour nous tout seuls, le bonheur ! Le temple a un style assez différent de ce qu’on a vu jusque-là, il est plat (un seul niveau) et la pierre s’apparente au grès rose (comme le grès des Vosges). Les décors sont proches de la perfection. C’est magnifique. Malgré la taille modeste du site, on y reste une bonne heure à admirer les sculptures, comparables à de la dentelle.

banteay_srei_02
L’allée des lingams de Banteay Srei
banteay_srei_08
Les sculptures sont d’une finesse exceptionnelle et étonnamment bien conservées : un régal

On rejoint Marom et on retourne sur le grand circuit d’Angkor à commencer par le Pre Rup, imposant par sa taille mais très abîmé.

On continue avec le Ta Som, un espèce de petit Ta Phrom. Notre conseil : enfonce-toi vraiment jusqu’au fond du site pour pouvoir admirer le banian qui emprisonne l’extérieur de la porte est. En plus, le site est désert !

ta_som_05
La porte d’entrée du Ta Som
ta_som_06
Le banian géant du Ta Som

Malgré le peu d’eau qui enlève un peu d’intérêt au site (en juin, c’est la toute fin de saison sèche), on décide de s’arrêter au Neak Pean connu pour ses nagas géants enroulés. Bon, le style est différent du reste mais il n’y a rien d’exceptionnel. T’as vu ça, après 1 jour et demi, on commence déjà à faire notre fine bouche…

neak_pean
Le neak pean

On finit cette journée comme elle avait commencé : en beauté, avec le Preah Khan. On traverse le temple de part en part pour en ressortir de l’autre côté. Il correspond à une antique ville disparue entourée de douves par lesquelles on le pénètre. Ici aussi, on a laissé la nature s’emparer des ruines. Et comme les précédents temples, il n’y a pas un chat ! C’est tellement appréciable !

preah_khan_06
L’entrée du Preah Khan
preah_khan_01
Le Preah Khan

Il reste énormément de sculptures intactes malgré les vandalismes. J’ai adoré cet succession de portes qui offre une vision en abime jusque pratiquement l’autre côté du site. Quoi de mieux que de se perdre dans les allées pour s’emparer de toute la magie du lieu.

Le grand circuit est déjà terminé. Il n’en est pas moins intéressant que le petit circuit et en plus, on a eu le privilège de visiter des bijoux d’architecture sans être dérangés par les autres touristes !

Angkor est vraiment à la hauteur de sa réputation. Flavien n’a pas eu autant de surprises que lors de sa première visite, mais pour ma part, j’ai été émerveillée par la beauté des lieux, les richesses décoratives, la grandeur des sites. Une visite indispensable au Cambodge !

Que faire à Siem Reap ?

Siem Reap est le passage obligé pour visiter les temples d’Angkor. Il faut dire qu’il n’y a pas vraiment d’intérêt dans la ville. Cependant, pour ceux qui n’auraient pas visité le musée des beaux-arts de Phnom Penh, il existe un musée assez similaire.

Tout est ici fait pour le touriste : restos à gogo, offre hôtelière gigantesque, marché attrape-touriste, pardon, bien local, marché de nuit, boutiques de souvenirs, salons de massage. La ville a même renommée une rue « pub street », lieu de sortie pour les fanas de musique boum-boum et des vieux européens en recherche désespérée de « copines » asiatiques (rémunérées). Ceci dit, y faire un tour pour y voir l’animation est assez divertissant.

siem_reap_01


Infos utiles

Où dormir à Siem Reap ?

Aster Villa : un petit hôtel avec personnel d’une grande gentillesse, arrangeant, sympathique. Chambre double avec sdb, clim, petit-dej inclus et une superbe piscine chaude à souhait le tout pour 14€ la nuit ? Oui, c’est possible. Seul inconvénient : il est à 20/25 minutes à pied du centre mais ce n’est pas un problème car ils prêtent les vélos gratuitement. On en a largement abusé !

Où manger à Siem Reap ?

Les meilleures glaces d’Asie se trouvent ici : Gelato & Coffee Lab. Il faut absolument goûter la glace chocolat noir au poivre de Kampot, une curiosité dont Flavien n’a pas fini de parler 😊 On y est retourné le dernier soir en mode craque total pour goûter café caramélisé, mangue (une tuerie), stracciatella et coco.

Christa Bar & Restaurant : c’est un peu devenu notre cantine. Les plats locaux et occidentaux sont bons. Par contre la quantité est parfois un peu limite (mais ça laisse de la place pour les glaces !)

 

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s