Vientiane, la capitale endormie

Après 5h de bus (60 000 kips) nous arrivons à Vientiane. Notre première impression est qu’on est pas descendu au bon endroit. Il ne peut pas s’agir de la capitale ! C’est impossible ! On a dû descendre dans le village d’avant… Et pourtant ! Sous ses allures de gros village, nous sommes bien arrivés dans la capitale laotienne ! Nous sommes à des années lumières de la trépidante Hanoi, de Bangkok ou de toute autre capitale asiatique. Comparées à celles-ci, on la croirait amorphe ou endormie ! Ici peu de scooters, les voitures ralentissent voire s’arrêtent pour te laisser passer et il n’y a pas un seul bruit de klaxon ! Tout se passe dans le calme et la sérénité. De quoi donner envie de l’explorer !

Un peu d’histoire

A l’origine il n’y avait ici qu’un petit village, fondé au Xème siècle. La capitale était alors située à Luang Prabang. Il fallut attendre 1563 pour que le roi Setthathirat  décide de fortifier la bourgade et d’en faire la capitale. Elle est quasiment totalement détruite par les Thaïlandais au XIXème siècle qui s’emparent du Bouddha d’émeraude (en fait en jade et toujours exposé au palais royal de Bangkok). L’arrivée des français peu après lui offre un second souffle.

Que voir à Vientiane ?

Pas grand-chose malheureusement… Il y a bien quelques temples mais leur intérêt est relativement limité. Les plus intéressants sont le Wat Sisaket et le Wat Ho Phra Kéo dont on fait rapidement le tour. Sur le chemin, on passe devant le palais présidentiel mais il ne se visite pas.

vientiane13
Le vat Sisaket, temple aux milliers de bouddhas

Le That Dam (ou stûpa noire) ne nous a vraiment pas emballé. Située au milieu d’un rond-point, elle est à la fois noire de pollution et verte à cause du nombre de végétaux qui poussent dessus !

vientiane14
Le That Dam, ou stûpa noire…

Quant au Patuxai, espèce d’arc de triomphe, il a été construit en béton dans les années 60 en hommage aux morts des différentes guerres. Il est plutôt réussi et offre une vue sur la ville (compter 3000 kips pour monter). Mais vu qu’il n’y a pas non plus énormément de beaux bâtiments à proximité l’intérêt est vite limité.

vientiane15
Le Patuxai est aussi appelé l’Arc de Triophe laotien
vientiane16
La vue depuis le sommet du Patuxai

Il y a bien quelques belles villas, vestiges de l’époque coloniale, perdues le long de l’avenue Lane Xang mais la plupart ne sont pas entretenues et c’est bien dommage.

Si tu n’es pas trop sensible aux odeurs, on te suggère de faire un tour au marché Khua Din pour y observer tout type de poisson-serpents, poissons-chats, grenouilles… On le répète, attention quand il fait chaud (c’est-à-dire tout le temps), ça sent fort (c’est-à-dire que ça schlingue la mort).

À Ventiane, comme partout au Laos, les arbres fleuris ne manquent pas !

Vientiane, ville idéale pour une pause gastronomique sans riz/noodle

Pour nous le gros avantage de venir à Vientiane… c’est la nourriture. On ne le savait pas avant mais de nombreux expatriés vivent ici et ont ouvert des boutiques qui permettent un choix considérable de bonne nourriture. On avait très bien mangé laotien à Luang Prabang mais à Vientiane on craque complètement pour la nourriture occidentale. Si tu ne voyages que pour quelques semaines ne prête pas attention aux lignes suivantes mais si comme nous tu es en manque de nourriture occidentale, voire française, tu trouveras ton bonheur ! De quoi repartir requinqué !

Où manger Français ?

La Terrasse/Le Banneton (c’est le même endroit) : boulangerie-restaurant qui propose de bonnes viennoiseries, pâtisseries, baguettes, tartes, et plats en tout genre. Un peu plus cher que la street-food bien évidemment mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour manger autre chose que du riz ?

vientiane8
Baguette et roquefort pour le dîner

Café Vanille : café/boulangerie dans la même rue que la Terrasse et qui propose de bonnes baguettes, viennoiseries, cafés et qui fait également épicerie française. Si tu es en manque de fromage français (reblochon, camembert, roquefort, comté) ou autre pâtés tu trouveras ici de bons produits pour te faire des sandwichs !

Où dormir à Vientiane ?

Lao Silk Hotel : Malgré un accueil glacial et un anglais limité, il est bien situé et les chambres sont belles et propres. Il n’offre qu’un petit déjeuner salé mais tu es à une rue des boulangeries mentionnées ci-dessus. De plus, il donne un accès gratuit à la piscine d’un hôtel situé à 150 mètres de là.

Envie d’un massage ?

Lao massage Nail and Spa (dans la même rue que les boulangeries) : Centre de massage propre et agréable. Accueil avec petit thé, massage laotien (tonique) de 60 minutes à 80 000 kips (soit 8 €). Autre petit thé avant de partir. Un vrai moment de repos et de détente !

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s